•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jack Nicklaus révèle avoir été atteint de la COVID-19 en mars

ll conduit une voiturette.

Jack Nicklaus (à droite) et le commissaire de la PGA, Jack Monahan, lors de la première ronde du tournoi Memorial.

Photo : Getty Images / Sam Greenwood

Agence France-Presse

L'Américain Jack Nicklaus, légende du golf, a révélé dimanche que lui et sa femme Barbara ont été déclarés positifs au nouveau coronavirus en mars et qu'ils en sont guéris.

Le célèbre golfeur aux 18 victoires du grand chelem, un record absolu, a indiqué que sa femme n'a présenté aucun symptôme, tandis que lui a eu un mal de gorge et une toux à partir du 13 mars, jusqu'à ce que nous en ayons fini plus d'un mois plus tard.

Cela n'a pas duré très longtemps et nous avons eu beaucoup, beaucoup de chance, a déclaré Jack Nicklaus, 80 ans, qui a fait cette annonce à la télévision, pendant la diffusion du tournoi Memorial, dont il est le parrain.

Tiger Woods, quintuple vainqueur du Memorial, a indiqué qu'il était au courant que les Nicklaus avaient contracté la COVID-19.

Le fait qu'ils s'en soient sortis et qu'ils soient en bonne santé et bien portants est une bonne nouvelle pour nous tous qui sommes dans le monde du golf et qui avons admiré Jack et (avons) été proches de Barbara toutes ces années, a dit celui qui suit Nicklaus au palmarès des tournois majeurs avec 15 grands chelems.

Jon Rahm nouveau numéro un mondial

Entre les deux, le trophée du tournoi Memorial

L'Espagnol Jon Rahm (à droite), nouveau numéro un mondial, avec Jack Nicklaus

Photo : Getty Images / Jamie Squire

Jon Rahm a remporté le tournoi Memorial par trois coups devant l'Américain Ryan Palmer. Il ainsi devenu le nouveau numéro un mondial.

L'Espagnol, dont c'est la quatrième victoire sur le circuit, prend la place jusqu'ici occupée par Rory McIlroy, qui a terminé au 32e rang du tournoi disputé à Dublin, en Ohio.

Il devient le premier golfeur de son pays à prendre la tête du classement depuis Seve Ballesteros en 1989. Chaque fois que je peux rejoindre Seve, c'est incroyable, a lancé Jon Rahm.

J'ai du mal à le réaliser maintenant, a ajouté celui dont deux membres de la famille sont morts de la COVID-19.

Il y a tellement de choses dans ma tête en ce moment qui n'ont rien à voir avec le golf, a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !