•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La NFL subventionne le développement d’un casque de football québécois

Le casque des Carabins de l'Université de Montréal

Le casque des Carabins de l'Université de Montréal

Photo : Radio-Canada

Le groupe québécois Kollide, formé de quatre entreprises de haute technologie et de chercheurs de l’École de technologie supérieure (ETS), a reçu une bourse de plus de 320 000 $ CA pour le développement d’un casque de football plus sécuritaire que ceux d’aujourd’hui.

Seulement quatre équipes sur une centaine ont été retenues par la NFL dans le cadre du concours NFL Helmet Challenge.

Les participants devront présenter le résultat de leurs efforts en juillet 2021 et le gagnant recevra alors une bourse d’un million de dollars américains.

Si les premières étapes étaient plutôt virtuelles pour les entreprises montréalaises, la subvention de la NFL arrive à point pour poursuivre le développement.

L’argent va principalement nous servir à bâtir plus de prototypes, a dit Éric Wagnac, chercheur à l’ETS.

On a un procédé de création très virtuel, mais à un certain point, il faut fabriquer des casques. Et ça coûte cher de fabriquer les casques.

Des chercheurs de l’ETS étaient déjà engagés dans la lutte aux commotions cérébrales en participant au projet Tête Première, qui consiste à mesurer l'impact des coups à la tête sur le cerveau de 38 joueurs des Carabins de l'Université de Montréal, des Stingers de Concordia et de l'équipe de McGill pendant deux ans.

Les données de cette étude seront certainement très utiles dans le développement d’un nouveau casque.

Dans le cadre du concours, le nouveau casque doit répondre à une liste de critères précis à propos du poids, de la taille et de la résistance. Mais les candidats ont beaucoup de latitude du côté des matériaux utilisés, tant pour la coque que pour les coussinets protecteurs.

Le chiffre 30 et les lignes sur un terrain de football universitaire

Un terrain de football

Photo : Radio-Canada / CBC / Steve Lawrence

Contrairement à certains autres participants au défi, le groupe montréalais n’a pas d’affiliation avec d’actuels manufacturiers de casques de football. Ils peuvent donc travailler en toute liberté.

Par exemple, le système de coussinets intérieur pourrait bien être l’évolution d’une technologie créée originalement pour des casques de vélo.

Pour ce qui est de la coque, le choix du matériau n’est pas encore arrêté.

Et si jamais Kollide ne gagne pas le concours de la NFL l’été prochain, le prototype créé pour le concours pourrait quand même attirer des manufacturiers.

Éric Wagnac estime que l’aventure pourrait aller plus loin.

L’idée de participer au concours de la NFL, c’est d’abord un incitatif qui nous a lancés dans la course de faire des casques de football. Mais je pense que, collectivement, on a tous le désir de faire un casque qui va servir au plus grand nombre de personnes possible.

Quand on parle de la sécurité, il n’y a pas que les professionnels, il y a aussi tout le volet amateur. De commencer avec la NFL, c’est un excellent point de départ, mais si on a un bon casque, on va vouloir qu’il serve à la majorité.

Une citation de :Éric Wagnac

La NFL est un contexte qui nous permet de le développer en ayant accès à des fonds qui sont relativement importants et on a aussi accès à des experts de leur côté, ce qui nous aide à proposer des solutions gagnantes, ajoute-t-il.

Des partenaires complémentaires

Les quatre compagnies montréalaises qui participent au défi de la NFL présentent des expertises différentes, mais qui se complètent bien.

Tactix est une firme de design industriel avec une expérience dans le développement d'équipements de performance dans le domaine du sport, de la santé et de la sécurité.

Numalogics est une entreprise qui développe un laboratoire de tests virtuels permettant d'évaluer les interactions biomécaniques entre l'humain et des équipements dans le domaine de la santé, du sport, et de la défense.

Shapeshift 3D offre un logiciel qui ajuste automatiquement les produits médicaux, de protection ou sportifs à la numérisation 3D de chaque individu.

Finalement, Kupol a été la première entreprise à concevoir un casque de cyclisme entièrement imprimé en 3D. L'entreprise exploite une structure en treillis unique qui améliore l'effet protecteur du casque.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !