•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phillip Danault et Sidney Crosby : deux inséparables?

Phillip Danault (à gauche) et Sidney Crosby

Phillip Danault (à gauche) et Sidney Crosby

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Radio-Canada

Dans un monde parfait, celui de Claude Julien, Phillip Danault et Sidney Crosby seraient des inséparables. Mais l'entraîneur-chef du Canadien se doute bien que les Penguins, dans un univers idéal, feront tout pour garder Danault loin de leur joueur étoile.

Je m'attends à beaucoup temps de glace. C'est probablement mon plus grand défi en carrière. Ce sera amusant , a résumé Danault à propos de sa prochaine mission, celle de freiner les élans du grand meneur des Penguins pour une série 3 de 5 qui débutera le 1er août.

Claude Julien n'a pas caché son jeu. Sa confiance en son joueur de centre le plus efficace en défense l'incite à tout miser sur Danault lorsque l'entraîneur-chef des Penguins lancera Crosby dans la mêlée.

Mike Sullivan ne nous rendra pas la vie facile. Il aura l'avantage d'effectuer le dernier changement lors des deux premiers matchs de la série. J'aimerais que Danault suive Crosby et Malkin pas à pas, mais ce n'est pas le souhait de nos rivaux. Le défi sera difficile à relever. Phillip retire une grande fierté de ce rôle. Dès mon arrivée ici il y a trois ans, il a voulu améliorer l'aspect défensif de son jeu. Il savait que j'avais été l'entraîneur de Patrice Bergeron et il cherchait à en savoir plus à son sujet afin de pouvoir devenir un joueur fiable comme lui. Phillip est aussi le joueur de centre de notre trio le plus productif.

Durant sa rencontre virtuelle avec les journalistes après le troisième entraînement du CH au Complexe Bell à Brossard mercredi, Danault a affiché l'attitude d'un joueur qui ne se laissera pas intimider par la réputation de quelqu'un de la trempe de Crosby. Il pourrait s'inspirer de son ex-coéquipier Tomas Plekanec, un joueur de centre qui grâce à son intelligence du jeu a pu ralentir le no 87.

Plekanec et moi, nous sommes des joueurs similaires en défense. On est fatigants. Il faudra se faire confiance et s'aider mutuellement défensivement. Il faut embrasser cette chance et jouer selon notre identité. On peut réaliser quelque chose d'inoubliable.

Changer son fusil d'épaule

Questionné à la fin avril sur un possible retour au jeu qui exigerait une période de confinement de plusieurs semaines aux joueurs, Phillip Danault avait indiqué que ça ne faisait aucun sens de quitter sa femme et ses enfants pendant deux mois. Que ça ne serait pas humain de faire ça.

L'attaquant, qui forme le trio le plus redoutable du Tricolore avec Tomas Tatar et Brendan Gallagher, avoue avoir changé d'avis.

Lorsque j'ai fait cette affirmation, le plan de la ligue semblait de nous forcer à disputer les 10 derniers matchs de la saison. Il s'agit maintenant d'un tournoi éliminatoire. Je suis très excité. L'organisation du Canadien s'occupe très bien de nous. Avant d'arriver ici, j'avais visualisé ce qui allait se passer.

Fleury repentant

Le défenseur Cale Fleury a aussi été rendu disponible. Retourné aux ligues mineures après avoir disputé 41 matchs avec le grand club, il a admis ne pas avoir agi de la bonne façon dans la dernière portion de son séjour dans la ligue nationale.

Je me suis senti confortable. Je ne me battais plus pour mon poste et j'ai manqué d'intensité.

Informé de cette remarque du jeune homme, Claude Julien a semblé apprécier cet acte d'humilité.

S'il a dit ça, c'est qu'il a appris une leçon. Il ne faut rien tenir pour acquis. C'est une preuve de maturité.

Weber présent

Cette fois-ci, Shea Weber n'a pas fait faux bond à ses coéquipiers. Le capitaine était présent à l'ouverture de la séance d'entraînement mercredi, alors que les défenseurs Xavier Ouellet et Brett Kulak brillaient toujours par leur absence.

Mardi, Weber ne s'était contenté que d'exercices en solitaire après le départ du groupe. Le Canadien n'avait pas fourni d'explications au sujet de son arrivée tardive.

L'entraîneur-chef Claude Julien avait toutefois affirmé qu'il avait bon espoir de voir son capitaine réintégrer le groupe dès mercredi.

En raison de son statut de vétéran, il n'est pas rare que Weber profite d'une journée de traitements ou s'entraîne hors glace plutôt que de participer à la séance d'entraînement de l'équipe.

La LNH s'occupe des annonces concernant les blessures ou les maladies pendant les phases 3 et 4 de sa relance.

Par ailleurs, les défenseurs Brett Kulak et Xavier Ouellet sont absents pour une troisième journée de suite.

Kulak n'a toujours pas été aperçu sur la patinoire depuis le retour des joueurs dans la région de Montréal. Ouellet s'est entraîné trois fois la semaine dernière.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports