•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lutte du Canadien contre la COVID-19 : faire confiance à son coéquipier

Jonathan Drouin (à gauche), Shea Weber et le Canadien étaient de retour à l'entraînement lundi.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

La Presse canadienne

Les joueurs du Canadien de Montréal devront se faire confiance les uns les autres au cours des deux prochaines semaines pour éviter une éclosion de cas de COVID-19.

Le capitaine Shea Weber a noté que les joueurs se sont parlé lundi matin, avant le premier entraînement de leur camp de relance. S'il est difficile de respecter la distanciation physique sur la patinoire, il sera crucial que les joueurs restent disciplinés hors de l'aréna pour éviter un scénario catastrophe qui pourrait compliquer les plans de l'équipe et de la LNH.

Nous ne sommes pas encore dans notre “bulle” et nous sommes responsables de nos décisions, a noté Weber. Il faut rester prudent. Il faut prendre soin les uns des autres.

Shea Weber, capitaine et défenseur du Canadien de Montréal

Le CH a lancé son camp avec un nuage noir au-dessus de sa tête. Le média sportif en ligne L'Athlétique a rapporté dimanche avoir appris qu'au moins trois joueurs du Tricolore avaient subi un test positif au nouveau coronavirus dans les derniers jours. Le même média a précisé lundi que deux des résultats auraient été des faux positifs.

Le directeur général Marc Bergevin n'a rien confirmé lundi, en précisant que la LNH était responsable de ce type d'annonce au cours des phases 3 et 4 de la relance. Cependant, celle-ci ne dévoile pas l'identité des joueurs ni des équipes où il y a eu des infections.

Première journée en groupe

Cette situation survient au moment où la plupart des joueurs ont recommencé à patiner au Complexe sportif Bell de Brossard la semaine dernière.

S'il existe un protocole en matière de santé et sécurité dans les installations du Canadien, les joueurs sont responsables de leurs déplacements, actions et décisions hors de l'aréna.

Il faut utiliser son gros bon sens. Nous connaissons l'état de la situation ici (à Montréal), qu'il y a eu de récentes éclosions dans des bars. Ça nous rappelle que nous ne sommes pas de retour à la vie normale.

Shea Weber, capitaine et défenseur du Canadien de Montréal

Il faut continuer à faire de petits sacrifices. Nous avons tous des familles, certains ont des conditions médicales. Il ne faut pas faire de gestes égoïstes. Nous devons prendre soin de nos coéquipiers et être prêts pour notre série de qualification.

Malgré ces contraintes et inquiétudes, les joueurs semblaient heureux de se retrouver tous ensemble sur la patinoire, quatre mois et un jour depuis que la LNH a mis sa saison sur pause, le 12 mars.

Après des mois d'isolement et avoir été limité à un groupe de 4 ou 5 personnes au début de la relance, c'était amusant d'être 30 ou 40 sur la glace. L'ambiance est un peu différente hors de la patinoire à cause des règles de sécurité et des couvre-visage. Nous voulons tous agir prudemment. Mais c'était agréable de revoir tout le monde et jouer au hockey.

Paul Byron, attaquant du Canadien de Montréal

Sur la patinoire, rien ne paraissait très différent d'un entraînement normal. Jonathan Drouin avait toutefois retrouvé ses longs cheveux de la saison 2018-2019, tandis que Weber affichait une barbe longue et hirsute.

C'était d'abord une barbe de quarantaine. C'est maintenant une barbe de série de qualification, a raconté Weber avec un sourire en coin. J'espère que ça deviendra une barbe des séries.

Cela dépendra du jeu du Tricolore contre les Penguins de Pittsburgh... et aussi de l'efficacité des mesures pour éviter la propagation de la COVID-19 parmi les équipes de la LNH.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports