•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaétan Boucher aimerait s'offrir un autre tour de piste

Gaétan Boucher lors des Jeux olympiques de Sarajevo en 1984

Gaétan Boucher lors des Jeux olympiques de Sarajevo en 1984

Photo : La Presse canadienne / Presse canadienne/Doug Ball

Jean-François Poirier

À 62 ans, Gaétan Boucher est tenté par l'idée de redevenir champion du monde.

Le quadruple médaillé olympique envisage de se remettre à l'entraînement afin de participer aux Championnats du monde des maîtres de patinage de vitesse toutes distances qui auront lieu à Québec en 2022.

J'ai le goût de retourner patiner, a-t-il confié à Radio-Canada Sports après la diffusion de l'émission Souvenirs olympiques, résumant sa performance éblouissante aux Jeux de Sarajevo en 1984. C'est tentant puisque le nouveau complexe de glace intérieur de Québec devrait ouvrir en mai 2021 aux dernières nouvelles.

Gaétan Boucher, deux fois médaillé d'or (1000 m et 1500 m) et une fois de bronze (500 m) à Sarajevo, n'a pas chaussé les patins depuis une dizaine d'années. L'athlète de Québec a aussi remporté une médaille d'argent au 1000 m des Jeux de Lake Placid en 1980.

J'avais un plan de me faire faire des patins cet été et de recommencer à patiner cet automne. Mais la COVID-19 a tout repoussé à l'hiver prochain. Je n'ai plus de patins de vitesse, j'ai juste un vieux modèle que j'utilisais dans le temps et je ne rentre même plus dedans. J'aimerais recommencer à patiner avec des claps. Il faut que je m'en fasse faire une paire. Je n'ai jamais essayé.

L'arrivée du patin clap [un patin dont la bottine n'est pas fixe, NDLR] dans l'univers olympique date de 1998, c'est-à-dire une dizaine d'années après la fin de la carrière de Gaétan Boucher aux Jeux d'hiver de Calgary.

J'ai gagné deux fois d'affilée le Championnat du monde des maîtres. J'étais revenu après une pause de 10 ans. J'avais fait un retour parce que la compétition avait lieu à Québec. Maintenant, le calibre est beaucoup plus relevé. C'est plus sérieux. Les performances sont très rapides.

Il avoue avoir un genou fragile qui l'empêche de courir, mais il se garde en forme autrement.

Je suis en forme pour le vélo, mais l'entraînement pour le patin est totalement différent. Il faut beaucoup plus de force. J'aimerais patiner plus régulièrement et m'inscrire dans la catégorie des 50 ou 60 ans et plus.

Le projet de Gaétan Boucher se concrétise, ce grand athlète québécois pourrait donc renouer avec la compétition sur un anneau du Centre national d'entraînement qui porte son nom. Le Centre de glaces de Québec est en construction sur le site de l'ex-anneau extérieur Gaétan-Boucher qui a fermé ses portes en mars 2018.

Pour revoir l'entrevue avec Gaétan Boucher :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Patinage de vitesse

Sports