•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président de la Fédération russe d'athlétisme démissionne

Il tient des documents dans ses mains.

Yevgeny Yurchenko n'a pas donné de raison pour expliquer sa décision de quitter l'athlétisme russe.

Photo : Getty Images / Kirill Kudryavtsev

La Presse canadienne

Yevgeny Yurchenko a démissionné de son poste de président de la Fédération russe d'athlétisme (RUSAF), lundi, au cœur d'une impasse avec World Athletics au sujet de la suspension pour dopage du pays et d'une amende impayée de 6,8 millions de dollars canadiens.

Dans un bref communiqué paru sur le site web de la fédération, il n'a pas expliqué la raison de sa décision de quitter l'athlétisme russe.

Il a dit souhaiter que son successeur puisse aller de l'avant pour résoudre les difficultés [qui durent depuis] près de cinq ans dans les relations avec World Athletics et attirer suffisamment de fonds pour développer la fédération.

La RUSAF a raté la date limite pour payer son amende, à laquelle s'ajoutent des frais de 1,8 million. Yurchenko avait révélé avant cette date qu'il n'avait pas les fonds nécessaires.

L'amende a été infligée à la RUSAF après l'aveu par Yurchenko d'un acte répréhensible sous la direction précédente de la fédération. La fédération a été accusée d'avoir fourni des documents contrefaits pour donner à un athlète un alibi pour son indisponibilité aux contrôles antidopage.

La RUSAF est suspendue depuis 2015 pour avoir instauré un système de dopage généralisé.

Le président du Comité olympique russe, Stanislav Pozdnyakov, a également déclaré dans des commentaires rapportés par les agences de presse nationales qu'un audit des finances de l'agence antidopage du pays avait révélé des irrégularités.

Les allégations n'ont pas pu être vérifiées immédiatement. M. Pozdnyakov aurait toutefois déclaré que l'audit serait rendu public.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !