•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hamilton démarre son compteur au Grand Prix de Styrie, Stroll 7e

Lewis Hamilton

Lewis Hamilton

Photo : Getty Images / Joe Klamer

Radio-Canada

Une semaine après avoir vu son coéquipier triompher en Autriche, le Britannique Lewis Hamilton a doublé la mise pour Mercedes-Benz en remportant le Grand Prix de Styrie dimanche. Le Finlandais Valtteri Bottas a complété le doublé pour l'écurie britannique, tandis que le Canadien Lance Stroll s'est hissé en 7e place.

Bottas a conservé la tête du classement des pilotes après deux manches, qui ont été disputées à huis clos.

Au pied du podium en lever de rideau de la saison, sur cette même piste, Hamilton a remis les pendules à l'heure à Spielberg et s'est approché à six points du meneur (43 contre 37).

Je suis reconnaissant d'être de retour en 1re place. Ça faisait longtemps depuis la dernière course de l'an dernier, a dit le vainqueur. C'est une excellente manière de rebondir après un week-end difficile.

Quelle année bizarre, mais c'est fantastique de recommencer à piloter après cette sorte de performance. L'équipe a réalisé un travail remarquable, et je n'avais qu'à conduire la voiture à la ligne d'arrivée, dit l'homme aux 85 victoires en F1.

Le détenteur de la pole position au départ a décroché la palme avec une avance de 13,7 s sur Bottas. Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), 3e, a fermé la marche sur le podium après avoir accusé un retard de 33,7 s sur Hamilton.

En F1, il est assez facile de douter de soi. En ce moment, je ne vois aucune raison de le faire, indique Bottas. Au vu du dernier week-end, je sais ce dont je suis capable.

Je poussais autant que possible pour essayer de rester à leur niveau, mais ce n'était simplement pas suffisant. Nous avons encore du travail devant nous, a affirmé Verstappen.

Renault dépose une réclamation contre Racing Point

La 7e position enregistrée par Stroll, qui est son meilleur résultat depuis fin juillet 2019 lorsqu'il avait terminé 4e au Grand Prix d'Allemagne à Hockenheim, lui a permis d'inscrire ses premiers points (6) de la saison 2020.

Parti 12e sur la grille de départ, le Québécois a conclu l'épreuve tout juste derrière son coéquipier Sergio Pérez, 6e après avoir démarré du 17e échelon.

Lance Stroll roule à Spielberg.

Lance Stroll à Spielberg

Photo : Getty Images / LEONHARD FOEGER

Le pilote mexicain, désigné pilote du jour, a devancé le Québécois de 66 millièmes de seconde à la ligne d'arrivée.

Nous avons amorcé la course avec aplomb et nous nous sommes imposés rapidement en gagnant des places. Nous avons également réussi à demeurer près des Renault devant nous. Ça a été difficile de doubler Daniel Ricciardo parce qu'il avait de la puissance à l'entrée et à la sortie du virage 1, a expliqué Stroll.

J'ai été patient, j'ai vu une occasion de le dépasser lors du dernier tour et j'ai pu compléter la manœuvre. Ça a été une fin de course tellement excitante, j'espère que les amateurs à la maison l'ont appréciée autant que nous. La voiture était compétitive aujourd'hui et nous avons offert une solide performance contre nos rivaux. C'est prometteur pour les prochaines courses.

Lance Stroll, pilote de Racing Point

Au terme de la seconde manche de la saison en Autriche, Renault a déposé une réclamation contre Racing Point, dont la monoplace de 2020 est très largement inspirée de la Mercedes-Benz de 2019, la W10.

Lance Stroll dans la RP20 (en haut) et Lewis Hamilton dans la W10Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Lance Stroll dans la RP20 (en haut) et Lewis Hamilton dans la W10

Photo : Getty Images / Rudy Carezzevoli / Charles Coates

La FIA a reçu la réclamation, et a saisi des pièces de la RP20 dans le garage de Racing Point. Mercedes-Benz participe aussi à l'enquête.

La réclamation porte sur les écopes de freins avant et arrière de la Racing Point, qui seront comparées à celles de la Mercedes-Benz W10, et se base sur plusieurs articles du règlement sportif du championnat de F1.

Ceux-ci stipulent qu'un concurrent doit utiliser dans ses monoplaces uniquement des pièces qu'il a conçues, qu'il en conserve la propriété intellectuelle tant qu'il court en F1 et qu'en cas de sous-traitance pour la conception de certaines pièces, celle-ci ne peut pas être confiée à un concurrent ou un sous-traitant d'un concurrent.

Cette année, Racing Point ne s'est pas contentée d'acheter le bloc propulseur et la boîte de vitesse développés par Mercedes-Benz, elle s'est inspirée de la philosophie aérodynamique, dit-elle, de la W10. Ce que le règlement n'interdit pas.

Racing Point a même commencé à utiliser la soufflerie de Mercedes-Benz en mai 2019.

Ce que nous avons fait est tout à fait légal, affirmait le directeur technique Andrew Green lors des essais d'avant saison en février, ce qu'assurait également Mercedes-Benz.

Il existe un historique entre Racing Point et Renault. En 2019, Racing Point avait contesté la légalité du système de freinage des monoplaces Renault au Grand Prix du Japon, et la FIA avait donné raison à l'équipe de Lawrence Stroll.

Un week-end très décevant chez Ferrari

L'image du jour restera bien moins glorieuse pour l'Allemand Sebastian Vettel et le Monégasque Charles Leclerc.

Dans le premier tour, dans le virage no 3, Leclerc, trop optimiste, a tenté de se faufiler par l'intérieur, mais a heurté Vettel et a frappé son aileron arrière qui s'est affaissé.

Sebastian Vettel roule lentement, aileron arrière arraché, après l'accrochage avec Charles Leclerc.

Sebastian Vettel après l'accrochage avec Charles Leclerc

Photo : Getty Images / JOE KLAMAR

Les deux coéquipiers chez Ferrari ont été contraints à l'abandon peu de temps après l'incident. D'abord Vettel au deuxième tour, puis Leclerc au cinquième.

C'est de ma faute. J'ai fait le con, tout simplement, il faut l'avouer quand ça se passe comme ça, a admis Leclerc au micro de Canal+, après avoir présenté ses excuses à Vettel devant les caméras.

Je pense qu'il y avait la possibilité de revenir à la maison avec des points, et j'ai tout gâché, ajoute le pilote de 22 ans. J'ai vu une occasion qui n'en était pas une. J'ai été stupide et j'apprendrai [...] Seb comprend aussi, mais les excuses ce n'est pas assez, j'essaierai de me rattraper la prochaine fois.

Vettel et Leclerc se sont respectivement élancés des 10e et 14e places au départ de la course, après des qualifications à oublier samedi pour l'écurie italienne.

Quand vous prenez le départ en milieu de grille, ce sont des choses qui arrivent, mais ce n'est pas une excuse, a mentionné le patron de l'équipe Ferrari, Mattia Binotto. C'était surtout un week-end très décevant qui se termine de la pire des façons. Il ne sert à rien d'accuser qui que ce soit, il faut réagir et faire vite progresser la voiture.

J'ai fait un très mauvais travail aujourd'hui. J'ai laissé tomber l'équipe.

Charles Leclerc, pilote de Ferrari

L'incident entre les deux membres de Ferrari n'est pas sans rappeler celui de novembre 2019 au Grand Prix du Brésil lorsque la voiture de Vettel avait touché celle de Leclerc, menant à des abandons.

Le Torontois Nicholas Latifi (Williams), 17e, a été le dernier pilote à franchir la ligne d'arrivée. Outre Leclerc et Vettel, le Français Esteban Ocon (Renault) a également été contraint d'arrêter sa voiture, au 26e tour, dans son cas après avoir été victime d'un problème mécanique.

La troisième course du championnat de F1 se déroulera le 19 juillet en Hongrie, près de Budapest.

Résultats du Grand Prix de F1 de Styrie:

  • 1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz) en 1 h 22:50,683
  • 2. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz) à 13,719
  • 3. Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda) à 33,698
  • 4. Alexander Albon (THA/Red Bull-Honda) à 44,400
  • 5. Lando Norris (GBR/McLaren-Renault) à 1:01,470
  • 6. Sergio Pérez (MEX/Racing Point-Mercedes) à 1:02,387
  • 7. Lance Stroll (CAN/Racing Point-Mercedes) à 1:02,453
  • 8. Daniel Ricciardo (AUS/Renault) à 1:02,591
  • 9. Carlos Sainz fils (ESP/McLaren-Renault) à 1 tour
  • 10. Daniil Kvyat (RUS/AlphaTauri-Honda) à 1 tour
  • 11. Kimi Räikkönen (FIN/Alfa Romeo Sauber-Ferrari) à 1 tour
  • 12. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) à 1 tour
  • 13. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) à 1 tour
  • 14. Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo Sauber-Ferrari) à 1 tour
  • 15. Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri-Honda) à 1 tour
  • 16. George Russell (GBR/Williams-Mercedes-Benz) à 2 tours
  • 17. Nicholas Latifi (CAN/Williams-Mercedes-Benz) à 2 tours

.. Le classement de Pérez et Stroll reste provisoire, à la suite de la réclamation déposée par Renault

Meilleur tour en course: Carlos Sainz fils (ESP/McLaren-Renault) 1:05,619 au 68e tour, à la moyenne de 236,894 km/h

Abandons:

  • Sebastian Vettel (GER/Ferrari): accident 2e tour
  • Charles Leclerc (MON/Ferrari): accident 5e tour
  • Esteban Ocon (FRA/Renault): problème mécanique (refroidissement) 26e tour
Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !