•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Eskimos pourraient être forcés de se renommer

Le quart-arrière Logan Kilgore parle à ses coéquipiers dans un caucus lors d'un match à Edmonton

Des joueurs des Eskimos

Photo : La Presse canadienne / AMBER BRACKEN

Radio-Canada

Les Eskimos d’Edmonton ont écrit sur Twitter qu’ils accélèrent le processus d’examen de leur nom et qu’une mise à jour sera donnée à la fin du mois de juillet.

L’équipe de football rappelle que, pendant trois ans, elle a recueilli des commentaires et des informations sur ce nom, et qu’elle compte en recueillir plus des Inuit, de ses partenaires et des autres parties prenantes.

Nous continuerons à écouter avec un esprit ouvert, lit-on sur leur page Twitter.

Cette annonce survient parce qu'un des commanditaires prévoit de mettre fin à son association avec le club de la Ligue canadienne de football à moins qu'il ne change de nom, tandis que d'autres partenaires d'affaires surveillent de près les résultats de la collaboration de l'équipe avec les communautés inuit.

L'assureur Bélair Direct, l'un des 13 principaux commanditaires du club, a affirmé qu'il remettait en question cette association.

La formation de l'Alberta a été soumise à beaucoup de pression ces dernières années pour changer son nom. Elle fait aussi face à une nouvelle vague de critiques, au moment où les équipes sportives du Canada, des États-Unis et d'ailleurs sont pressées de modifier leur nom à consonance parfois raciste ou à tout le moins, d'une autre époque.

Les Eskimos ont publié un communiqué la semaine dernière dans lequel ils indiquent qu'ils vont accroître leurs consultations avec les communautés inuit et reconnaissent l'attention grandissante générée par leur nom.

En février, le club a annoncé avoir l'intention de conserver son nom après des recherches intensives et un programme d'engagement envers les communautés inuit. Les Eskimos avaient alors indiqué qu'il n'y avait pas de consensus pour renommer le club.

L'organisation n'a pas immédiatement répondu à une demande d'entrevue au sujet de la pression de ses commanditaires.

Les Redskins de Washington de la NFL, dont le nom est une insulte à caractère racial, et les Indians de Cleveland de la MLB, qui ont retiré le chef Wahoo, caricature raciste des peuples amérindiens, de leurs uniformes en 2018, ont tous deux indiqué vendredi qu'ils réviseraient leur position sur leur nom.

Mardi, les Blackhawks de Chicago de la LNH ont affirmé qu'ils conserveraient leur nom puisque l'équipe a été nommée en l'honneur d'un leader des Premières Nations qui a été une inspiration pour plusieurs générations.

Avec les informations de La Presse canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Football

Sports