•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dicaire c. Shields : pas avant la mi-septembre

L'affiche promotionnelle du combat à venir entre Claressa Shields et Marie-Eve Dicaire.

L'affiche promotionnelle du combat à venir entre Claressa Shields et Marie-Eve Dicaire.

Photo : Courtoisie Salita Promotions

Jean-François Chabot

En dépit des longs délais attribuables à la pandémie, les partis demeurent engagés dans la présentation du combat d’unification entre Marie-Eve Dicaire et l’Américaine Claressa Shields.

Joint dans ses bureaux du New Jersey, Mark Taffett, cogérant de Shields et porte-parole de Salita Promotions, a tenu à rassurer les amateurs quant à la tenue de l’affrontement qui mettra en jeu les ceintures de l'IBF, du WBC, de la WBO, et de super-championne de la WBA des super-moyennes (154 lb).

Nous travaillons à finaliser les derniers détails, comme la date et l’endroit où se tiendra le combat. Le diffuseur Showtime aura le fin mot de l’histoire, a indiqué Taffett.

Selon lui, la situation changeante due au coronavirus et les modalités différentes en matière de santé publique dans les États américains font en sorte d'altérer les plans d’une semaine à l’autre. C’est pourquoi Showtime étudie deux ou trois sites possibles pour la tenue de l’événement à huis clos.

Initialement prévu le 9 mai, à Flint, au Michigan, l’affrontement attendu a été reporté en juin, puis en août. On regarde maintenant vers la deuxième portion de septembre.

Pendant ce temps, Dicaire (17-0) et Shields (10-0, 2 K.-O.) ont entretenu au mieux leur condition physique en ne sachant pas à quel moment elles devront atteindre le sommet de leur forme.

Les deux boxeuses peuvent se réjouir du fait que l’engagement des promoteurs soit resté le même. La COVID-19 a engendré des obstacles sans précédent, mais chacun d’entre eux est l’objet d’une recherche de solution. Je suis optimiste que le combat pourra avoir lieu en septembre, quelque part aux États-Unis.

Mark Taffet, cogérant de Claressa Shields, pour le promoteur Salita Promotions

Il a aussi reconnu que ces temps s’avéraient très difficiles pour les combattants.

Les boxeurs ont besoin de se battre. Je suis convaincu que nous pourrons résoudre la question du déplacement vers les États-Unis. Yvon Michel se montre très rassurant à cet égard , a-t-il ajouté.

Taffett est convaincu que Showtime et ses partenaires à CBS mettront tout en oeuvre pour assurer la sécurité et l'intégrité sanitaire de tous les participants.

Il est en fait déjà acquis que les athlètes professionnels peuvent traverser la frontière pour les besoins de leur métier, comme l’ont déjà fait les joueurs de l’Impact pour se rendre à Orlando, en Floride, pour la reprise des activités de la MLS.

Par contre, le Groupe Yvon Michel, Marie-Eve Dicaire et son entraîneur Stéphane Harnois se refusent à tout commentaire sur l’état actuel des choses.

Il n’a donc pas été possible de leur parler pour faire le point.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Boxe

Sports