•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maltraitances dans la gymnastique britannique interpellent le gouvernement

Des gymnastes britanniques se félicitent pendant une compétition.

Des gymnastes britanniques pendant une compétition

Photo : Getty Images / Alex Livesey

Associated Press

Quiconque est responsable de maltraitances envers les gymnastes doit être tenu responsable. C'est ce que dit UK Sport, l'agence gouvernementale britannique chargée du sport.

Deux anciennes gymnastes britanniques, Catherine Lyons et Lisa Mason (médaillée d'or aux Jeux du Commonwealth), ont expliqué avoir été maltraitées par leurs entraîneurs.

Lyons a dit à la chaîne britannique ITV News avoir été agressée et intimidée par son entraîneur quand elle était une jeune fille.

Ces témoignages sont troublants, a dit mardi UK Sport dans une déclaration écrite.

Il n'y a pas de place pour la maltraitance dans le sport et quiconque en est responsable doit en subir les conséquences, ajoute-t-on. Il faut aussi soutenir les personnes affectées par ces agissements.

Lisa Mason en 2000

Lisa Mason en 2000

Photo : YouTube

UK Sport supervise le programme de subventions pour les athlètes britanniques olympiques et paralympiques.

L'organisme dit vouloir trouver une solution appropriée après avoir discuté des faits avec la Fédération nationale de gymnastique, British Gymnastics.

Il est primordial que tous les athlètes se sentent suffisamment forts et soutenus pour raconter ce qui leur est arrivé, et partager les inquiétudes qu'ils pourraient avoir, a affirmé UK Sport.

La Commission britannique des athlètes (BAC) s'est dite profondément troublée par ces cas de maltraitances.

L'environnement dans lequel les athlètes s'entraînent doit être un endroit où règne la confiance mutuelle, pour que les athlètes se sentent soutenus dans leurs efforts pour donner le meilleur d'eux-mêmes. Aucun athlète ne doit tolérer des abus de pouvoir et des mauvaises pratiques, a écrit la Commission.

La Commission incite UK Sports à faire une enquête approfondie sur tout témoignage de maltraitance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gymnastique

Sports