•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hugo Houle retournera au Giro en 2020

Hugo Houle en plein effort

Hugo Houle

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Hugo Houle trépigne d’impatience. Après des mois d’incertitude, il s’apprête à amorcer sa saison. Et c’est le Tour d’Italie, en octobre, qui en sera le point d’orgue.

Celui qui a découvert le Tour de France en 2019 en sera à sa troisième expérience au Giro. Il y avait aussi participé en 2015 et 2016.

Le Tour, c’est le Tour. Mais quand tu es dans le milieu, que ce soit le Giro ou le Tour, pour moi, c’est sensiblement la même chose. J’aime beaucoup le Giro. C’est un peu plus tranquille comme ambiance. Ça nous permet d’être un peu plus détendus.

Hugo Houle, membre de l'équipe Astana

Ce qui est le plus important pour moi, c’est d’être avec une gang et avoir du plaisir, poursuit-il. Le Tour, j’aurai la chance de le refaire, j’en suis convaincu. Mais avec les circonstances, cette année, ça nous a emmenés à prendre cette décision-là. Ça me permet aussi de faire Québec et Montréal.

Houle pourra effectivement participer aux Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal qui se tiendront cette année en même temps que la Grande Boucle.

Ça va donner plus de chances cette année. Il n’y a jamais de courses faciles, mais quand les meilleurs coureurs qui ont fait le Tour de France sont en forme, c’est plus dur de les défier.

L’athlète de 29 ans sera de nouveau le lieutenant du Danois Jakob Fuglsang, l’un des meneurs de l’équipe Astana, et il a déjà bon espoir pour les deux courses en sol québécois.

Je suis convaincu que nous avons une chance, Jakob va très, très bien, soutient Houle. Il va très vite déjà. Avec ce qu’il a montré l’année dernière, et il a aussi fait une course cette année, il devrait être le plus fort. Nous aurons besoin d’un peu de chance aussi.

Houle et Fuglsang passeront toute la saison ensemble. D'ailleurs, ils se sont souvent entraînés à deux au cours des dernières semaines sur les routes près de Monaco, où ils résident. Et ils se réjouissent de retrouver la majorité des coureurs avec qui ils formaient un groupe en 2019.

Hugo Houle (maillot Astana) pédale devant Jakob Fuglsang lors de la 12e étape du Tour de France

Hugo Houle (maillot Astana) devant Jakob Fuglsang lors de la 12e étape du Tour de France l'an dernier

Photo : Getty Images / Tim de Waele

Un duo inséparable

Nous sommes heureux, donc, l’équipe respecte ça, indique-t-il. Nous avons un bon groupe. Ç’a déjà bien fonctionné, donc on va essayer de le rebâtir. Il y a quelques nouveaux coureurs, mais nous aurons le temps d’apprendre à mieux nous connaître.

Houle s’apprête d’ailleurs à les retrouver dès le 9 juillet. Astana tiendra un camp d’entraînement de deux semaines à Livigno dans les Alpes italiennes. Mais avec les nombreuses semaines passées à arpenter les routes près de chez lui, il affirme être déjà en excellente condition physique.

Je suis content d’être ici, affirme l’ancien de l’équipe française AG2R. J’ai pu monter beaucoup de cols, donc ça va me permettre de progresser, de me faire une bonne base de volume à basse intensité. Je retrouve de bonnes sensations à l’entraînement.

On a fait de petits tests, de 12 et 3 minutes et j’ai réalisé des records de puissance personnels. Le fait d’être reposé, c’est payant.

Hugo Houle en action sur son vélo de contre-la-montre

Hugo Houle en contre-la-montre

Photo : Reuters / Heinz-Peter Bader

Un calendrier parfait

Sa première course pourrait avoir lieu le 1er août, aux Strade Bianche, en Toscane, pour laquelle il a le statut de réserviste. Mais il est déjà assuré qu’il sera du Tour de Pologne (5-9 août). Quatre ou cinq autres événements sont prévus à son agenda avant les Championnats du monde de la fin septembre en Suisse.

C’est un calendrier qui est parfait pour moi. C’est un équilibre. On sait qu’il va y avoir énormément de courses en trois mois, mais j’ai la chance d’avoir un calendrier quand même très épuré, dans le sens où je fais très peu de compétitions, ce qui va me permettre d’être tout le temps à 100 %.

Hugo Houle

Avant son départ pour l’Italie, Hugo Houle participera, samedi, à la première des six étapes du Tour de France virtuel, dans le confort de son salon. Un défi exigeant, mais qui le stimule beaucoup moins que les véritables épreuves sur route.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cyclisme sur route

Sports