•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déjà le retour des matchs de soccer au Québec

Des joueuses de soccer ont disputé un premier match à la régulière, après des mois d'arrêt des activités en raison du coronavirus.

Photo : Ivanoh Demers

Radio-Canada

Deux équipes de soccer qui se livrent un match à la régulière. Voilà un tableau que bien des amateurs n’avaient pas espoir de voir avant longtemps.

Et pourtant, jeudi après-midi au parc de la Voie maritime, à Saint-Lambert, c’est ce à quoi un public restreint a eu droit.

Qui l’eût cru! a lancé le directeur général de Soccer Québec, Mathieu Chamberland. Il y a un moment donné il y a quelques semaines, on ne s’attendait pas à voir un match de soccer tel qu’on le connaît.

Il faut préciser que tout n’était pas exactement comme avant. Sans aller jusqu’aux mesures prises dans les grands championnats européens, Soccer Québec, suivant la directive de la santé publique, a établi un cadre très précis dans lequel les associations doivent organiser leurs matchs.

Un préposé asperge d'un désinfectant les ballons de soccer avant le début d'un match.

Parmi les mesures mises en place par Soccer Québec, les ballons doivent être désinfectés avant les matchs.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Il y a plusieurs comparables. En Europe, il y a des protocoles jusqu’où on ne peut pas aller, comme les tests individuels pour les joueurs. On ne va pas là, précise M. Chamberland.

Nous, c’est plutôt les différentes mesures de prévention, comme se laver les mains, désinfecter les ballons. On demande que les gens autour du match respectent les mesures de distanciation, on a une feuille de présence. Il n’y a pas de poignées de mains avant le match, ce sont des choses qui sont là pour rester.

C’est sûr qu’au début il y a beaucoup de choses auxquelles penser, gérer, mais ça reste qu’on est heureux de recommencer à jouer, a reconnu Rosalie Lanteigne, qui était l'arbitre de ce match entre l'équipe U-16 FAA de l'Association de soccer de Saint-Lambert et l'équipe U-17 FAA du Club de soccer de Saint-Hubert.

Les joueuses sont vraiment réceptives, surtout parce qu’elles sont contentes de jouer, d’être là. Ça va être une autre paire de manches avec les matchs plus compétitifs, mais jusqu’ici ça se passe bien.

La pandémie de COVID-19 a évidemment frappé durement Soccer Québec, qui dépend de ses inscriptions pour renflouer ses coffres. Au niveau des inscriptions, en date d’aujourd’hui, on est à plus de 90 000 inscriptions, sur un total qui habituellement frôle les 170 000, on est à plus de 50 % de ce qu’on a habituellement, on s’y attendait, précise Mathieu Chamberland.

La pandémie est arrivée dans le moment fort de nos inscriptions, mais c’est encore le temps de s’inscrire. J’invite les gens à contacter leurs clubs.

Alors que les activités étaient complètement arrêtées il y a deux mois, en quelques semaines, la machine a donc redémarré, moins de deux semaines après la date du 22 juin annoncée par la santé publique et la ministre déléguée aux Sports et aux Loisirs, Isabelle Charest. Mathieu Chamberland s’attend à ce que la plupart des ligues puissent reprendre leurs matchs d’ici à la mi-juillet.

Il y a une grande satisfaction qui se dégage, estime-t-il. Tout le travail qui a été fait par les acteurs du soccer, pour que les jeunes puissent avoir un match [aujourd’hui], je trouve ça admirable.

(D'après les informations d'Olivier Tremblay)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports