•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Loterie de la LNH : le destin d'Alexis Lafrenière encore incertain

Il retourne au banc de son équipe.

Alexis Lafrenière

Photo : Folio Photo/Iften Redjah

Radio-Canada

Les sept compagnons de malheur exclus du tournoi éliminatoire de la LNH auront souffert en vain cette saison. C'est l'une des huit équipes éventuellement éliminées au tour qualificatif cet été qui aura l'occasion de mettre la main sur Alexis Lafrenière au premier rang du repêchage.

Classé meilleur espoir par la centrale de recrutement de la LNH, l'attaquant de l'Océanic de Rimouski devra s'armer de patience pendant les prochaines semaines avant de connaître sa destination.

Les huit formations battues avant d'atteindre les séries éliminatoires auront des chances égales de 12,5 % de sélectionner le joueur le plus convoité lors d'une seconde loterie après le tour de qualifications. Le Canadien sera l'une d'entre elles, s'il échoue dans sa série trois de cinq contre les Penguins de Pittsburgh.

Au-delà du scénario jugé hollywoodien, les  équipes mystères  détenaient près d'une chance sur quatre (24,5 %) de remporter la loterie vendredi soir. Seuls les Sénateurs d'Ottawa avec leurs deux choix de premier tour étaient en meilleure posture (25 %).

De leur côté, les Kings de Los Angeles ont gagné deux places et détiendront le second choix devant les Sénateurs (choix des Sharks de San José).

Les Red Wings de Détroit ont encaissé un dur coup, car ils avaient le plus de chances (18 %) de gagner la loterie. Ils devront maintenant se contenter du 4e rang.

Les Sens parleront de nouveau au 5e échelon, juste avant les Ducks d'Anaheim, les Devils du New Jersey et les Sabres de Buffalo.

Lafrenière, qui a été sacré joueur de l'année au Canada en 2019 et en 2020, devait s'adresser aux médias par visioconférence pour réagir à sa future destination, mais, dans les circonstances, il a préféré s'abstenir. Il a inscrit 112 points, dont 35 buts, en 52 matchs cette saison, en plus de remporter le mondial junior avec le Canada, avec à la clé le titre de joueur le plus utile du tournoi.

Le prodige de Saint-Eustache pourrait devenir le premier joueur natif du Québec à être choisi au tout premier rang du repêchage de la LNH depuis que les Penguins de Pittsburgh ont jeté leur dévolu sur le gardien Marc-André Fleury en 2003.

Il deviendrait aussi le troisième porte-couleurs de l'histoire de l'Océanic de Rimouski à être sélectionné au premier rang du repêchage de la LNH après Vincent Lecavalier, par le Lightning de Tampa Bay en 1998, et Sidney Crosby, par les Penguins de Pittsburgh en 2005.

Les positions de 9 à 15 seront aussi déterminées à partir des équipes éliminées dans la phase préliminaire, disputée en format 3 de 5.

Advenant une défaite contre les Penguins, le Canadien serait la neuvième équipe à prendre la parole s'il ne gagne pas la loterie.

Dans le cas contraire, le Tricolore serait automatiquement exclu du top 15 du repêchage, dont le premier tour aurait normalement dû se tenir ce vendredi soir, au Centre Bell.

La date de ce repêchage 2020 n’est pas encore connue. On sait seulement qu’il se tiendra de façon virtuelle après le couronnement des champions de la Coupe Stanley.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports