•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Séries de la LNH : Vancouver écartée comme ville bulle

Les joueurs des Canucks de Vancouver

Les joueurs des Canucks de Vancouver

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dick

Radio-Canada

Vancouver n'est plus dans la course pour être une ville bulle de la LNH à la relance du circuit, ont indiqué les Canucks jeudi soir.

Canucks Sports and Entertainment a remercié les autorités de la santé publique de la Colombie-Britannique pour avoir soutenu sa candidature afin d’accueillir le tournoi estival de la Coupe Stanley.

Les Canucks de retour à l'entraînement

Nous avons hâte d’accueillir les joueurs des Canucks au camp d’entraînement à l’aréna Rogers dans les prochaines semaines, peut-on lire dans le communiqué de l’équipe publié sur Twitter.

Le premier ministre John Horgan a exprimé sa déception, également dans un gazouillis sur Twitter. Il a dit que sa priorité était de protéger la santé et la sécurité des Britanno-Colombiens

Nous ne modifierons pas nos règles de santé publique pour mettre en péril les progrès accomplis

John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Il ne reste donc plus que cinq villes en lice, soit Edmonton, Toronto, Los Angeles, Chicago et Las Vegas.

Mardi, Dallas et Pittsburgh ne figuraient plus dans la course. Columbus et Minneapolis-St. Paul avaient aussi été écartées.

Je n'ai pas eu de conversation directe avec la LNH, a déclaré la Dre Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique. Ce que nous avons fourni, ce sont nos conseils et, fondamentalement, le fait que nous considérerions la santé de nos joueurs et la santé de notre province comme la principale préoccupation pour que la LNH joue à Vancouver.

Selon le plan, une équipe aurait séjourné dans un hôtel et se serait rendue ensemble en transport privé à l'aréna Rogers pour disputer des matchs. Chaque équipe serait également responsable de tout test de la COVID-19 et accepterait de ne pas interagir avec le public pendant une période d'isolement de 14 jours.

Les règles sanitaires de la Colombie-Britannique

Plus tôt jeudi, le ministre de la Santé Adrian Dix a été interrogé pour savoir si le plan de la province pour lutter contre le virus mènerait Vancouver à perdre la possibilité d'être un site central.

Adrian Dix a déclaré qu'en fait, les règles de santé publique de la Colombie-Britannique étaient également une raison pour la LNH de choisir Vancouver.

On parle de la santé des joueurs, de la santé de la société, de mesures de santé publique. On parle d'un leader exceptionnel en matière de santé publique [...] C'est l'endroit où venir.

La Dre Henry a dit que les responsables de la santé ont déclaré que la LNH devrait avoir des plans d'urgence, si un joueur ou un autre membre d'un club contractait la COVID-19.

Le plan d'urgence aurait pu inclure la suspension temporaire d'une série éliminatoire, a-t-elle ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !