•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'état d'Alex Zanardi est stable, mais des complications sont possibles

Alessandro Zanardi, souriant, serre des mains à l'arrivée d'une course en 2019.

Alessandro Zanardi en 2019

Photo : Getty Images / Bryn Lennon

Associated Press

Les médecins qui s’occupent de l’ancien pilote automobile Alex Zanardi, grièvement blessé dans un accident vendredi, affirment que son état est stable, mais qu’il n’est pas à l’abri de possibles complications.

Dans un nouveau bilan médical réalisé dimanche, les docteurs de l’hôpital Santa Maria alle Scotte, à Sienne, ont précisé que l’état de Zanardi s’améliorera tant que ses signes vitaux restent stables. Ils ont cependant ajouté que son état neurologique était toujours grave et qu’ils ne pouvaient pas exclure la possibilité de complications.

Zanardi, qui a perdu ses deux jambes dans un accident de course automobile il y a près de 20 ans, est plongé dans un coma artificiel et branché à un respirateur depuis une collision entre son vélo à mains et un poids lourd survenue pendant une course près de la ville toscane de Pienza, vendredi.

L’athlète de 53 ans a subi un traumatisme facial et crânien majeur, et les médecins ont souligné la possibilité de dommages cérébraux.

Zanardi a gagné deux championnats de la série CART, aux États-Unis, et a disputé cinq saisons en formule 1. Il a dû se faire amputer les deux jambes après un accident lors d’une course de la série CART présentée en Allemagne, en 2001.

Pendant sa convalescence, Zanardi a conçu ses propres prothèses et a réappris à marcher. Il est ensuite devenu l’un des paracyclistes les plus accomplis du monde avec, entre autres, six médailles paralympiques, une participation au marathon de New York et un record d’Ironman dans sa catégorie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !