•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bute, Carbonneau, Ouellette, Harvey : une grande cuvée au Panthéon des sports du Québec

Il lève le pouce en l'air avec une ceinture.

Lucian Bute a salué ses fans pour la dernière fois.

Photo : Radio-Canada / Kolya Hubacek-Guilbault

Radio-Canada

Le boxeur Lucian Bute, les hockeyeurs Guy Carbonneau et Caroline Ouellette, le fondeur Alex Harvey et la cycliste (montagne) Marie-Hélène Prémont entreront au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec, a annoncé jeudi l’organisation.

À ces cinq athlètes s’ajoutent deux bâtisseurs du sport, Sonia Denoncourt et Tom Quinn, pour compléter la 30e cohorte d'intronisés.

Honnêtement, très privilégié, très content et très touché, a affirmé Lucian Bute, la voix teintée d’émotion.

Je n’ai jamais pensé, quand je suis arrivé ici en 2003, un jeune boxeur de la Roumanie qui ne parlait ni anglais ni français... le monde du Québec m’a adopté et m’a supporté infiniment à chacun de mes combats, a-t-il ajouté, reconnaissant.

C’est un hommage au gars de la Roumanie qui est venu ici, qui s’est intégré à la société québécoise, qui a été adopté et qui s’est installé ici. Je suis Québécois et je suis très honoré et très privilégié de faire partie de cette liste-là qui y a été intronisée.

Une citation de :Lucian Bute, boxeur

Le Québécois d’adoption a appris la nouvelle il y a quelques mois déjà et a dû garder le secret.

Je ne l’ai dit à personne, même pas à ma femme. Ç’a été une grosse surprise pour elle ce matin quand je me suis connecté pour la conférence. Elle était très contente elle aussi , a-t-il confié à Radio-Canada Sports.

Pour Guy Carbonneau, il s’agit d’une deuxième intronisation en quelques mois, après le Temple de la renommée du hockey à Toronto en novembre dernier.

Bob Gainey remet une plaque commémorative du Temple de la renommée à Guy Carbonneau.

Bob Gainey et Guy Carbonneau

Photo : TSN

L’ancien capitaine et entraîneur-chef du Canadien tient à partager cet honneur avec tous les gens du Québec.

Je suis un petit gars qui est né ici, qui a profité des installations que nos bénévoles ont été capables de mettre en place pour nous donner la chance de débuter dans le sport et d’être capables de connaître une belle carrière après, a souligné Carbonneau.

L'ancien numéro 21 du CH a d’ailleurs été un modèle pour Caroline Ouellette, a-t-elle avoué.

La quadruple médaillée d’or olympique en hockey féminin, surprise de sa nomination, se retrouve désormais aux côtés de ses idoles au Temple.

Je suis très honorée de me joindre à seulement trois autres athlètes féminines en hockey, dont mon idole de jeunesse France Saint-Louis ainsi que mes bonnes amies Danielle Goyette et Kim Saint-Pierre, a-t-elle ajouté.

Deux joueuses avec leur médaille d'or

Caroline Ouellette et Mélodie Daoust

Photo : Radio-Canada

Avec cet honneur, Alex Harvey rejoint son père Pierre, et complète ainsi le troisième duo père-fils intronisé, après Gilles et Jacques Villeneuve en F1, ainsi que Lionel et Pierre Saint-Jean en haltérophilie.

Le fondeur et la cycliste de montagne Marie-Hélène Prémont étaient absents lors de l’annonce officielle de leur nomination.

Les bâtisseurs

Sonia Denoncourt

La Sherbrookoise Sonia Denoncourt

Photo : Facebook

Sonia Denoncourt est la première arbitre féminine accréditée par la FIFA. La Québécoise peut se targuer d’avoir officié aux Coupes du monde de soccer féminin de 1995, de 1999 et de 2003 ainsi qu’aux Jeux olympiques en 1996 et en 2000.

C’est un grand honneur [...] Surtout comme arbitre, je pense qu’on est un peu les mal-aimés, mais on fraie notre chemin ici et là, a lancé Mme Denoncourt, en riant.

J’espère avoir fait avancer un peu la cause des femmes dans le sport, de l’égalité et l’équité.

Une citation de :Sonia Denoncourt, première arbitre féminine accréditée à la FIFA

Tom Quinn se joint à Mme Denoncourt. Il s’est illustré à titre de bénévole, d’entraîneur et d’administrateur dans le milieu sportif québécois. Il s’est notamment impliqué au sein de l’Institut national du sport du Québec (INS), des Olympiques spéciaux du Québec, du Conseil des Jeux du Canada et de la Fondation des Jeux du Québec.

Depuis sa fondation en 1990, le Panthéon des sports du Québec a intronisé 269 athlètes et bâtisseurs, comme Jean Béliveau (1992), Jean Drapeau (1997), Isabelle Charest (2003) et Chantal Petitclerc (2013).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !