•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Internationaux des États-Unis se tiendront à huis clos aux dates prévues

Elle célèbre sa victoire le poing en l'air.

La Canadienne Bianca Andreescu a remporté le tournoi l'an dernier.

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Radio-Canada

Les Internationaux de tennis des États-Unis pourront se tenir à huis clos à compter de la fin août, a annoncé mardi le gouverneur de New York, Andrew Cuomo. Leur tenue fait partie des mesures de déconfinement adoptées par cet État durement touché par la COVID-19.

La Fédération américaine de tennis (USTA) prévoyait d'aller de l’avant avec l’événement, mais attendait encore le feu vert de l’État de New York. L’ATP et la WTA, à l’arrêt depuis mars, avaient déjà approuvé des plans pour le tournoi, ont rapporté plus tôt cette semaine ESPN et Forbes.

La Fédération américaine de tennis prendra des précautions extraordinaires pour protéger les joueurs et le personnel, y compris des tests efficaces, un nettoyage supplémentaire des lieux, un espace réservé aux vestiaires. De plus, un logement et un transport dédiés, a écrit Cuomo sur Twitter.

Les Internationaux des États-Unis doivent se tenir du 31 août au 13 septembre. Le tournoi de Flushing Meadows est d’ordinaire le quatrième et dernier grand chelem de la saison.

Cette année, ce sera le deuxième. Les Internationaux d’Australie ont pu être disputés en début d’année, Wimbledon a été annulé et les Internationaux de France ont été reportés en septembre, après le tournoi américain.

Le plan, qui reste à être officialisé, prévoit notamment de supprimer les qualifications en simple et de réduire le tableau du double de 64 duos à 24.

La Fédération a en outre obtenu la permission de déplacer le Masters 1000 de Cincinnati (prévu du 16 au 23 août) à Flushing Meadows, pour l'enchaîner avec les Internationaux des États-Unis.

Ce programme double inédit, long de presque un mois, permettra de concentrer les joueurs à New York sans les faire voyager.

Il reste à convaincre de nombreux joueurs majeurs comme Novak Djokovic de jouer ce tournoi majeur, longtemps menacé par le coronavirus.

Les participants devraient, pour ceux provenant de l'étranger, observer une quatorzaine à leur arrivée et tous se verraient confinés dans des hôtels près de l'aéroport John-Fitzgerald-Kennedy.

Des conditions extrêmes, a indiqué la semaine passée le Serbe numéro 1 mondial, jugeant impossible de s'y rendre sans son entourage complet : entraîneur, préparateur, physiothérapeute…

Selon une note interne qui a fuité sur les réseaux sociaux en fin de journée mardi, les joueurs auront une chambre d'hôtel pour deux personnes avec la possibilité d'en louer une deuxième, ce qui laisse présager que trois membres d'équipe pourraient suivre chaque joueur.

Juste derrière New York s'enchaînera Roland-Garros prévu du 20 septembre au 4 octobre. Avec ce que cela supposera de paramètres à gérer, fatigue, vol transatlantique, changement de surface.

Quelques mesures prévues pour les Internationaux des États-Unis

Selon une note de l'organisation obtenue par Sports Illustrated.

  • Les joueurs se feront tester à raison d'une à deux fois par semaine (à moins d'avis contraire de la santé publique).
  • Les joueurs devront prendre leur température et se soumettre à un questionnaire sur les symptômes sur une base quotidienne.
  • Le transport de l'hôtel au site de compétition sera assuré par les organisateurs, avec un autobus préparé à cet effet.
  • Des normes de distanciation physique seront en place sur tout le site, qui sera régulièrement nettoyé.
  • De la nourriture sera disponible sur place, mais les joueurs pourront commander des restaurants de l'externe.
Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !