•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec annonce la reprise du sport de haut niveau

Ils s'entraînent dans une salle.

Les judokas au dojo de l'INSQ

Photo : INS-Québec

Radio-Canada

Les athlètes de pointe ont reçu une excellente nouvelle en fin d’après-midi vendredi.

En effet, le gouvernement du Québec a annoncé la reprise des activités de sport de haut niveau et des hippodromes à compter du 15 juin.

Cela veut dire que les plongeurs, boxeurs, gymnastes et judokas, notamment, retrouveront leur deuxième maison.

L'Institut national du sport du Québec (INSQ) peut donc reprendre ses activités de façon partielle et graduelle. Non seulement les athlètes pourront s’entraîner à son complexe principal au Parc olympique de Montréal, mais aussi dans les centres d'entraînement unisport de haut niveau reconnus par l’INSQ. Ils pourront aussi recevoir des services médico-sportifs et scientifiques des Centres régionaux d’entraînement multisports.

Depuis le début de la période de confinement, l’INS Québec a continué d’accompagner à distance les athlètes et entraîneurs de haut niveau, souligne Gaëtan Robitaille, président-directeur général de l’Institut. Nos experts sont aux premières loges pour constater les enjeux, et cette reprise de nos services contribuera assurément à combler certains besoins.

La réouverture du complexe et des composantes du réseau de l’Institut se fera dans le respect des mesures sanitaires afin de créer un environnement d’entraînement sain et sécuritaire, car je suis convaincu que la meilleure façon de soutenir les athlètes, c’est de les aider à rester en santé.

La salle de préparation physique et la clinique ainsi que tous les plateaux sportifs du complexe de l’INSQ seront accessibles à certaines conditions. En collaboration avec l’INSQ, chaque sport a élaboré un plan de réouverture pour son plateau d’entraînements, plans approuvés par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et par la Direction nationale de la santé publique.

L'escrime, la natation, la natation artistique, le water-polo, la boccia et le patinage de vitesse sur courte piste sont les six autres sports pratiqués au complexe du Parc olympique.

La suspension qui s'appliquait aussi aux hippodromes est levée. Mais, évidemment, les courses se dérouleront sans public.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Activités sportives

Sports