•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il n'y aura pas de Coupe Vanier en 2020

Un quart s'apprête à lancer un ballon.

Les Dinos de l'Université de Calgary sont champions en titre de la Coupe Vanier

Photo : The Canadian Press / Jacques Boissinot

Radio-Canada

L’U Sports, l’organe qui gère le sport universitaire au Canada, a annulé lundi ses six championnats nationaux de l’automne, à cause de la pandémie de COVID-19.

Le football masculin est du nombre. Il n’y aura donc pas de Coupe Vanier en 2020 ni de demi-finales régionales (coupes Mitchell et Uteck). Également, aucun champion canadien ne sera couronné en cross-country féminin et masculin, en soccer féminin et masculin, de même qu’en rugby et en hockey sur gazon du côté féminin.

L’U Sports explique avoir pris cette décision au nom de la santé et de la sécurité des étudiants-athlètes. Des contraintes de santé publique, notamment pour les déplacements, rendaient aussi difficile l'aboutissement de ces championnats.

C’est une décision très difficile qui a été prise en consultation avec nos membres pour la santé de nos athlètes, explique Lisette Johnson-Stapley, directrice en chef de l'U Sports. On devait trancher rapidement pour que nos athlètes puissent être fixés rapidement. On ne croit pas que notre décision aurait été différente si on avait attendu deux semaines ou un mois de plus pour la prendre.

Les associations de l’Atlantique et de l’Ontario ont annoncé lundi qu’elles ne reprendraient pas leurs activités en 2020. Dans l’Ouest, les sports d’équipe seront à l’arrêt jusqu’à la fin de 2020 et une décision sera prise d’ici au 15 juillet sur la reprise possible de certains sports individuels comme le golf et la natation.

C’est dommage, mais je comprends leur décision, dit Julie Dionne, directrice du Service des activités sportives de l’Université Laval. Dans certaines conférences, les universités sont situées dans différentes provinces. Dans le contexte financier difficile dans lequel c’est difficile de voyager en avion, c’est une décision qui est sage. 

Cette décision ne veut toutefois pas dire qu’il n’y aura pas de sport sur les campus québécois cet automne. Julie Dionne veut tout faire pour que ses étudiants-athlètes ne se retrouvent pas le bec à l’eau.

Je fais partie des optimistes et je crois qu’on sera capable de faire quelque chose, ajoute-t-elle. J’y tiens pour le bien-être des étudiants-athlètes. C’est vraiment important. On respecte la décision des autres conférences. Mais avec le déconfinement qui s’amorce, on veut se donner du temps pour réfléchir à nos options.

Le RSEQ, qui gère le sport universitaire québécois, n’a pas encore fait connaître ses intentions pour l’automne.

On a encore une marge de manœuvre devant nous. Les annonces gouvernementales des deux dernières semaines ont redonné de l’oxygène au niveau du développement sportif, c’est donc la raison pour laquelle le RSEQ n’était pas prêt à prendre ce type de décision, explique le président-directeur général, Gustave Roel.

C’est un peu hâtif dans notre cas considérant qu’on a peut-être un avantage sur les autres conférences. Nous relevons d’une santé publique, alors que certaines conférences relèvent de jusqu’à quatre provinces avec quatre modèles différents, poursuit-il. On a l’occasion de pouvoir évaluer ce qui va se développer.

Les athlètes dont le championnat est annulé ne perdront pas une année d'admissibilité en sport universitaire, a fait savoir l'U Sports, qui compte 56 universités dans ses rangs.

La Coupe Vanier a été remportée par une équipe du Québec six fois au cours des 10 dernières années, dont cinq fois par le Rouge et Or de l'Université Laval. En 2019, les Dinos de l'Université de Calgary se sont imposés à Québec contre les Carabins de l'Université de Montréal.

La ville qui devait accueillir le prochain match de championnat, le 28 novembre, n'avait pas encore été attribuée.

(Avec les informations de Kim Vallière, de Félix St-Aubin et de Jean-Philippe Martin)

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !