•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« On ne peut plus se taire désormais » - Blake Wheeler

Le capitaine des Jets de Winnipeg, Blake Wheeler

Le capitaine des Jets de Winnipeg, Blake Wheeler

Photo : La Presse canadienne / Trevor Hagan

La Presse canadienne

L'Américain Blake Wheeler regrette de ne pas avoir pris la parole plus tôt pour discuter de la question raciale aux États-Unis.

Le capitaine des Jets de Winnipeg a affirmé mardi en vidéoconférence qu'on ne peut plus se taire désormais. Les commentaires de Wheeler surviennent après la lettre qu'il a publiée samedi sur Twitter qui dénonçait le racisme et déplorait que les États-Unis n'aillent pas bien.

Natif du Minnesota, le hockeyeur de 33 ans a affirmé que la mort de George Floyd, la semaine dernière, ainsi que celle d'Ahmaud Arbery, en février 2020, l'ont convaincu de prendre la parole pour aborder le sujet du racisme.

Je n'ai pas fait un suffisamment bon travail par le passé. Je ressens ça depuis très longtemps, et je ne vais pas prétendre que c'est facile de le faire. Ce n'est pas un sujet facile à aborder.

Blake Wheeler, capitaine des Jets de Winnipeg

Je regarde dans le miroir avant de me tourner vers tout le monde. J'aurais dû m'impliquer avant. J'aurais aimé ne pas avoir mis aussi longtemps avant de faire un geste concret. J'imagine que je ne peux que tenter d'être meilleur à partir de maintenant, poursuit Wheeler.

George Floyd, 46 ans, est décédé lundi dernier quand un policier a maintenu son genou contre son cou pendant plus de huit minutes, même après qu'il eut arrêté de bouger et dit qu'il était incapable de respirer.

Plusieurs joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) ont publié des messages semblables sur les réseaux sociaux au cours des derniers jours, dont Evander Kane, Auston Matthews, Tyler Seguin, Steven Stamkos et Jonathan Toews.

Le circuit Bettman, l'Association des joueurs de la LNH, l'association des entraîneurs de la LNH, la majorité des équipes, Hockey Canada et USA Hockey ont aussi diffusé des messages condamnant le racisme.

Le policier Derek Chauvin, qui est âgé de 44 ans, et trois autres agents de Minneapolis ont été congédiés à la suite du décès de George Floyd. Le premier a été accusé de meurtre non prémédité et d'homicide.

Malgré les manifestations des derniers jours et les affrontements parfois violents avec les autorités, Wheeler est fier de la façon dont Minneapolis et Saint Paul ont réagi, en s'insurgeant contre le racisme et la brutalité policière, ainsi qu'en se serrant les coudes pour reconstruire après le passage de casseurs.

Malgré l'anxiété et la peur, je suis optimiste et j'ai espoir en l'avenir, confie-t-il. Je suis convaincu que ma génération et celle de mes enfants sauront changer la situation afin que nous ayons droit à des jours meilleurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports