•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La F1 invitée à Monza le 6 septembre, mais pas les tifosi

Il soulève le trophée du vainqueur sur le podium à Monza.

Charles Leclerc a gagné le plus récent Grand Prix d'Italie.

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Radio-Canada

Le maire de la ville de Monza, en Italie, a confirmé qu'il y aura un Grand Prix le 6 septembre, mais à huis clos en raison des mesures strictes prises par le groupe Formula One.

Après le délire de 2019, quand les tifosi avaient célébré la victoire de Ferrari et de Charles Leclerc, ce sera le grand silence au pied du podium du circuit de Monza le 6 septembre.

Le maire Dario Allevi a confirmé lundi qu'il y aura bien un Grand Prix sur le célèbre circuit, mais à huis clos. Cette année, en raison de la crise sanitaire, le public n'est pas invité et devra regarder la course à la télévision.

On se demande déjà comment le service d'ordre pourra refouler les tifosi qui voudront tout de même s'approcher de la piste.

Rappelons que la Grande-Bretagne devrait aussi présenter des courses de F1 à huis clos cet été. Le gouvernement britannique a levé l'obligation de quarantaine pour les athlètes de haut niveau, selon la BBC, ce qui permettrait la présentation des deux courses prévues au circuit de Silverstone.

Cela dit, les informations de la BBC ne précisent pas si le personnel des équipes de F1 est inclus dans cette exemption. Chaque équipe pourra avoir un maximum de 60 personnes, dont 3 pilotes.

Le groupe Formula One doit rendre public dans les prochaines heures un calendrier partiel, avec les huit manches européennes de cette saison 2020, qui commencera au début juillet, en Autriche, à Spielberg.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Formule 1

Sports