•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Félix Auger-Aliassime livre un témoignage sur le profilage racial

Il pousse un soupir.

Félix Auger-Aliassime

Photo : Getty Images / Mark Kolbe

Radio-Canada

Félix Auger-Aliassime a réagi à la mort de George Floyd au Minnesota et des manifestations qui en découlent aux États-Unis, dans une vidéo diffusée sur son compte Instagram, dimanche.

Je tiens à sensibiliser les gens et à faire en sorte qu'ils abordent ce problème, a-t-il mentionné dans une vidéo publiée en anglais sur son compte Instagram, afin de toucher le plus grand nombre de personnes possibles, explique-t-il.

J'ai grandi dans un quartier calme à Québec. J'ai été privilégié d'avoir la liberté de parole et les mêmes occasions que les autres enfants de mon âge. C'est pourquoi je suis attristé lorsque je vois que ce n'est pas tout le monde qui peut jouir d'une telle liberté.

Les choses doivent changer, assure-t-il. Tous devraient profiter des mêmes occasions, peu importe la couleur de leur peau.

Nous pensons toujours que ça arrive ailleurs ou dans des quartiers défavorisés. Ce n'est pas le cas. Le racisme est parfois très violent comme on a pu le constater récemment au Minnesota, mais il y a toute de sorte de racisme et de discrimination.

Une citation de :Félix Auger-Aliassime

Le jeune homme raconte un épisode lors duquel son père a été victime de profilage racial lorsqu'il circulait en Mercedes dans les rues de Québec.

La policière a dit à mon père qu'il s'agissait d'une simple vérification puisqu'il était plutôt rare de voir une personne de couleur noire à bord d'un véhicule de luxe dans ce quartier de la ville.

Les gens doivent comprendre que ça n'arrive pas qu'aux autres. Ça peut arriver à vos amis, à vos enseignants, à vos entraîneurs, à n'importe qui. Beaucoup de progrès ont été réalisés au fil des années, mais il reste encore beaucoup de travail à faire pour ce qui est de l'égalité sociale, a-t-il ajouté.

Auger-Aliassime a également fait valoir que les personnes en position d'autorité devraient prêcher par l'exemple et ne pas tomber dans le piège des stéréotypes et des idées préconçues.

Ce qui est le plus difficile, c'est que ça vient de gens qui devraient nous protéger, dit-il encore.

Souhaitons que ce qui se déroule aux États-Unis présentement se termine pacifiquement, a-t-il conclu.

Serena Williams a le cœur brisé

Serena Williams est une autre athlète de pointe qui a livré un message dans les dernières heures sur les médias sociaux.

Je ne trouve pas les mots pour exprimer toute ma tristesse. Plusieurs d'entre nous sont paralysés et sans mots. Je le suis aussi. Ce sont des temps difficiles, a-t-elle écrit sur son compte Instagram.

Je continue de prier pour tous ceux qui ont été blessés ou tués ou simplement traumatisés par la façon dont les personnes de différentes couleurs sont traitées. Le pire dans tout ça, c'est que ce n'est rien de nouveau. Mais cette fois-ci, ç'a été capté sur vidéo. J'ai le cœur brisé et ne trouve toujours pas les bons mots.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !