•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éric Lamaze et Steve Nash intronisés au Panthéon des sports canadiens

Les deux anciens athlètes durant leur carrière

Éric Lamaze et Steve Nash

Photo : CP/AP / Jeff McIntosh/Matt York

Radio-Canada

Le cavalier olympique Éric Lamaze et la vedette du basketball Steve Nash seront intronisés au Panthéon des sports canadiens et recevront l’Ordre du sport, la plus grande distinction sportive au Canada.

Au total, six athlètes font partie de la cuvée 2020 annoncée mercredi. Outre Nash et Lamaze (en équipe avec le cheval Hickstead), il s'agit de Lori Kane, Diane Jones-Konihowski, Sonja Gaudet et John Jackie Barrett.

Willie O’Ree et Sheldon Kennedy feront leur entrée au Panthéon à titre de bâtisseurs, tout comme Ross Powless, Duncan Campbell et Judy Kent.

En ces temps incertains, nous sommes enchantés de partager une bonne nouvelle et de pouvoir accueillir ce remarquable groupe d’individus au Panthéon des sports canadiens l’an prochain, a dit la chef de la direction Cheryl Bernard dans un communiqué.

En raison de la COVID-19, la cérémonie d’intronisation n’aura lieu qu’en 2021.

Nash a connu une carrière de 18 saisons dans la NBA et a reçu le titre de joueur par excellence en deux occasions.

Lamaze, qui a récemment admis souffrir d'un cancer du cerveau, a remporté l’or et l’argent aux Jeux olympiques de Pékin en 2008 avec son cheval Hickstead, mort pendant une compétition en 2011.

Hickstead est le troisième cheval qui fera son entrée au Panthéon après Northern Dancer (1965) et Big Ben (1995), monté par Ian Millar.

Je suis surtout heureux pour Hickstead, a déclaré Lamaze par communiqué. Dans notre sport, ça prend deux athlètes, un humain et un cheval, travaillant de concert. En Hickstead, j'ai trouvé un vrai partenaire.

La golfeuse Lori Kane a remporté quatre titres de la LPGA, tandis que Jones-Konihowski s’est parée d’or au pentathlon des Jeux du Commonwealth et aux Jeux panaméricains. Elle visait une médaille aux Jeux olympiques de Moscou en 1980, mais le Canada les a boycottés.

Gaudet s’est illustrée avec trois médailles au curling paralympique et Barrett a gagné 13 médailles d’or en dynamophilie aux Olympiques spéciaux.

O’Ree est récompensé parce qu’il est devenu le premier joueur de race noire dans la Ligue nationale de hockey. Kennedy doit par ailleurs son admission au travail de prévention d’abus chez les enfants qu’il a effectué après sa carrière de 10 ans dans la LNH.

Powless, membre de la nation mohawk, reçoit cet honneur à titre posthume parce qu'il a organisé des ligues et des tournois de crosse.

Pour sa part, Kent est devenue la première femme élue à la présidence des Jeux du Commonwealth en 1994 et 1998.

Campbell, lui, a joué et dirigé l’équipe nationale du Canada de rugby en fauteuil roulant, un sport dont il est l’un des inventeurs.

Situé à Calgary depuis 2011 après plusieurs décennies à Toronto, le Panthéon des sports canadiens célèbre son 65e anniversaire cette année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Sports équestres

Sports