•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Julie Gosselin présente sa vision pour SportsQuébec

Julie Gosselin

Julie Gosselin

Photo : SportsQuébec

Marie-José Turcotte

Julie Gosselin, 36 ans, occupe le poste de présidente du conseil d’administration de SportsQuébec. Elle est la première femme à mener la destinée de l'organisme qui chapeaute le sport à l'échelle provinciale.

SportsQuébec, c’est LA voix de la totalité des fédérations et organisations sportives de la province. L'organisme gère aussi les Jeux du Québec, le Gala Sports Québec et les bourses que le gouvernement offre aux athlètes.

C'est un imposant mandat d'une durée de deux ans qui a été confié à Julie Gosselin et officialisé jeudi. Depuis sa nomination, l’accent a été mis sur le fait qu’elle est la première femme à occuper ces fonctions. Bien sûr, il s'agit d'un immense honneur pour elle, mais tout cela va au-delà des genres.

Pour gagner sa vie, Julie Gosselin est directrice de marketing à la Financière Sun Life. Comme bénévole, elle est aussi vice-présidente du conseil d'administration de Baseball Québec.

Ce qu’elle veut apporter, pour son nouveau mandat, c’est sa vision.

Je peux avoir un rôle comme présidente, mais la présidence, c'est d’être le porte-voix du conseil d'administration. L'idée, c'est d'avoir une très grande diversité. De la richesse de cette diversité va naître de nouvelles idées, une nouvelle façon de voir les choses, de voir l'avenir. Je pense que c'est vraiment l'idée d'équipe plus que juste la présidente qui est importante.

Un conseil d'administration ou n'importe quelle équipe, où tout le monde a le même point de vue, pour moi, ça ne permet pas d'avancer. On veut se faire challenger. On veut avoir de nouvelles façons de regarder ça. Je prends un exemple personnel parce que je suis aussi sur le conseil d'administration de Baseball Québec. Moi, je n'ai jamais joué au baseball. Donc, dans les rencontres, le type de questions que je pose sera complètement différent de mes collègues [...] C'est cette diversité de parcours et d'expériences qui nous amène à être plus fort.

Julie Gosselin, présidente du conseil d’administration de SportsQuébec

Se servir de la diversité comme fer de lance, c'est une manière de concevoir le fonctionnement d’un organisme et d’en promouvoir l’équité.

Les défis de SportsQuébec

La présidence vient normalement avec de gigantesques défis, qui sont décuplés par la pandémie de COVID-19. La pratique sportive reprend tout doucement, mais on est encore bien loin de la normalité.

Le premier défi de Mme Gosselin, c'est vraiment de relancer le sport rapidement pour faire bouger les jeunes. Si, avec la force de notre membership, ensemble, on peut travailler avec le gouvernement et réussir dès cet été à relancer le plus de sports possible. Je pense que ça va être une très grande réussite.

Son deuxième, c’est de nous assurer qu'on est capables de mettre de l’avant l'ensemble de l'offre de service des Jeux du Québec rapidement.

C'est un grand événement avec beaucoup de jeunes, beaucoup de bénévoles, poursuit-elle. On veut s'assurer de bien travailler ce dossier avec les milieux hôtes et le gouvernement pour réussir à amener nos jeunes à participer à cet événement et à ne pas avoir à en annuler.

Les prochains Jeux du Québec devaient se tenir à Laval, mais ils ont été reprogrammés à l’été 2021. Les défis de Julie Gosselin ne s’arrêtent pas là. Avec la pandémie vient aussi une crise économique.

Dénicher du financement

Tous les secteurs d’activité de notre société sont à la recherche de financement pour encore un bon moment.

Dans le monde du sport, il y a eu des annulations, des reports, des baisses de revenus, des mises à pied. Le gouvernement apporte son soutien, les lignes de communication sont toujours ouvertes, mais où aller chercher d’autres sources?

Plusieurs autres questions demeurent. On a formé des comités sur les ressources humaines et financières. Comment est-ce qu'on se relève de tout ça? Est-ce qu'il y a une nouvelle façon d'aller chercher des sous? Comment est-ce qu'on gère les partenariats?

Parce qu'effectivement, renchérit Mme Gosselin, ça va être des conversations qui pourraient être difficiles, on pourrait avoir des partenaires qui sont un peu dans la même situation que nous, où ils ne sont pas capables de confirmer des sommes. Il va falloir un peu se réinventer.

Et je pense que c'est justement en travaillant ensemble et en permettant aux fédérations, entre autres, de travailler ensemble, de s'échanger les bonnes pratiques, qu’on va pouvoir trouver, je pense, des façons de faire différentes et une offre qui va être intéressante pour les partenaires. J'espère que les partenaires vont être au rendez-vous parce que c'est sûr qu'on en a extrêmement besoin [...] Je lance une idée, est-ce que ça pourrait être des offres groupées? On a vu des exemples où le soccer, le baseball, le hockey ont commencé à travailler ensemble. Est-ce que ça pourrait être des offres groupées entre fédérations pour donner encore plus de visibilité à certains partenariats? C'est quelque chose qu'on peut regarder.

Julie Gosselin, présidente du conseil d’administration de SportsQuébec

Mme Gosselin et son conseil d’administration devront faire preuve d’audace et de créativité pour traverser cette crise. Et il y a encore beaucoup de travail à faire pour assurer une plus grande diversité.

Les statistiques nous disent que les femmes prennent plus de place, mais comme nous l'indique la principale intéressée, nous sommes loin de l’équité. Je pense que (selon) les derniers chiffres d'Égale Action, les femmes occupent 19 % des postes de président des organisations sportives provinciales.

C’est la raison pour laquelle l'une de ses préoccupations sera de s’assurer, auprès de tous les membres de SportsQuébec, que des formations soient offertes pour inciter un plus grand nombre de femmes à s’investir dans l’ensemble des structures sportives.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Sports