•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
chronique

Et si le destin enfilait son chandail bleu, blanc, rouge?

Il réalise un arrêt.

Carey Price (à droite) est devant le filet du Tricolore.

Photo : Associated Press / Gene J. Puskar

BILLET – Mesdames et messieurs, le Canadien est déconfiné! Il aura fallu une pandémie et un format éliminatoire étriqué, mais, pour peu que l’Association des joueurs de la LNH approuve le plan, le Tricolore sera de retour en séries cet été.

Je dis été parce que si les joueurs européens doivent passer deux semaines en quarantaine et que tout le monde doit s’entraîner trois semaines, ça nous mènera en juillet. Une autre incongruité. Mais qu’importe, vos Glorieux sont de retour.

Et on ne peut pas dire qu’ils sont passés par la petite porte. Même pas! Cette ouverture étroite par laquelle ils entrent n’existait pas il y a 10 jours. On l’a pratiquement créée pour eux : 12e et dernière équipe admise dans les séries dans l’Est. Une première. Et probablement une dernière.

Cela dit, une fois à l’intérieur, tout est possible. Qui sait si le sort ne vient pas de donner un petit coup de fer à la Sainte-Flanelle?

Les Penguins

Le Canadien amorcerait donc les séries dans un format trois de cinq contre les Penguins de Pittsburgh. C’est parfait.

Dans la formule traditionnelle, la dernière équipe qualifiée (deuxième repêchée) entame les séries contre la meilleure des deux équipes championnes de division. Le Canadien commencera plutôt contre l’équipe qui a fini 5e. C’est encore un cadeau.

Il réalise un arrêt.

Carey Price (à droite) est devant le filet du Tricolore.

Photo : Associated Press / Gene J. Puskar

Dans le coup

Vos préférés ont joué trois matchs contre les Penguins cette saison. Ils ont gagné le premier 4-1 en décembre. Carey Price avait été la première étoile de la rencontre avec 33 arrêts.

Le 4 janvier, le CH a subi une défaite de 3-2, en prolongation. C'était le seul point amassé par le Canadien dans une triste série de huit défaites. Price avait encore été excellent. Il avait réussi 34 arrêts.

Auteur d’un fort match, le jeune Nick Suzuki, épuisé, avait décidé de rentrer au banc au mauvais moment en prolongation. Il avait offert aux Penguins un surnombre qui leur avait valu la victoire. Disons que les poumons de Suzuki avaient commis une faute d’inexpérience.

Dans le troisième match, les Penguins l’ont emporté 4-1 devant leurs supporteurs. Trois passes pour Sidney Crosby, des erreurs défensives que vous pouvez encore revoir sur le site web de la Ligue nationale si vous tenez à atténuer votre bonne humeur. Et un but dans un filet désert aussi.

Encore Carey

Le Canadien s’est bien défendu dans ces trois affrontements. Il possède la vitesse pour rivaliser avec les Penguins. Et Carey Price a été très bon. Il a conservé un taux d’efficacité de ,929.

Si Price devait soutenir ce rythme en séries, avec une formation reposée devant lui, des petits joueurs qui bondissent et rebondissent comme en octobre, le Tricolore aurait ses chances. De réelles chances.

Pour vous!

Et pourquoi pas? Il ne faudrait pas chercher de justice dans une victoire du Canadien. Il ne faudrait pas non plus se leurrer et croire à la soudaine grandeur de Dale Weise et de Jordan Weal. Mais on pourrait y voir une sorte de répit, un clin d’œil du destin aux supporteurs montréalais.

Il pourrait même pousser un peu le bouchon, le destin, en opposant le CH à n’importe qui sauf Tampa Bay au deuxième tour.

Washington? Philadelphie? Boston? Aucune chance, diront les plus réalistes.

Mais il n’y avait déjà aucune chance de prendre part aux séries. Alors au point où on en est, qui sait?!

Et on aurait bien besoin de ce petit plaisir. Parce qu’en matière de séries, ça va faire, la distanciation!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports