•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un format à 24 équipes pour le retour au jeu dans la LNH

Le Canadien serait repêché de justesse.

Le gardien Frederik Andersen entre dans le vestiaire.

Les Maple Leafs de Toronto, comme les autres équipes de la LNH, avaient déjà commencé à mettre des mesures en place.

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Alexandre Gascon

Si jamais la Ligue nationale de hockey obtient le feu vert des gouvernements dans un avenir rapproché, l’on sait dorénavant à quoi ressemblera le retour au jeu.

Selon différentes sources, la ligue s’est entendue avec le comité de retour au jeu, dont font partie Connor McDavid et John Tavares, sur un tournoi à 24 équipes classées en fonction du pourcentage de points recueillis pendant la saison.

Avec sa fiche de ,500, le Canadien serait donc la dernière formation repêchée et aurait une chance de se battre pour la Coupe Stanley.

Jetez aux orties le classement par division et les chassés-croisés entre l’Atlantique et la Métropolitaine par exemple; la ligue recueillerait simplement les 12 premières équipes des Associations est et ouest.

Mercredi soir, Sportsnet rapportait que les quatre premiers de chaque association obtiendraient un laissez-passer, tandis que les autres équipes s’affronteraient dans un tournoi préliminaire au meilleur des cinq matchs pour déterminer qui participera officiellement aux séries éliminatoires.

La 5e équipe affronterait la 12e, la 6e contre la 11e et ainsi de suite. Dans ce scénario, le Tricolore se mesurerait aux Penguins de Pittsburgh, tandis que dans l’Ouest, les Oilers d’Edmonton (5e) se retrouveraient contre les Blackhawks de Chicago (12e).

Pendant ce temps, les quatre premières équipes de chaque association s’affronteraient dans un tour préliminaire pour procéder à un reclassement des favoris. Ce dernier point n’a toutefois pas été confirmé.

Il s’agit d’un plan embryonnaire conditionnel à l’assouplissement des règles sanitaires en Amérique du Nord. Mardi, Ottawa et Washington ont prolongé la fermeture de la frontière canado-américaine pour les voyages non essentiels jusqu’au 21 juin au moins.

On suggère par contre qu’il pourrait y avoir une exception pour les joueurs de hockey. Il reste aussi à déterminer si les éliminatoires seront disputées dans deux ou quatre villes et si l’un de ces ports d’attache sera canadien.

Même si cette proposition est adoptée, bien des étapes doivent être franchies avant le retour du hockey professionnel. Les athlètes sont toujours en isolement et les installations ne sont pas encore disposées à les accueillir.

Il faut également rapatrier les Européens, peut-être les soumettre à une quarantaine de 14 jours, et tenir un camp d’entraînement de trois semaines pour permettre aux joueurs de retrouver la forme. La LNH doit aussi préciser son plan d’action pour le dépistage de la COVID-19 et la protection de ses joueurs.

Bref, la côte à remonter est abrupte, mais la machine est en marche.

En détail

Boston, Tampa Bay, Washington et Philadelphie seraient qualifiés d’office dans l’Est et Saint Louis, Colorado, Vegas et Dallas dans l’Ouest.

Les duels iraient comme suit : Pittsburgh-Montréal, Caroline-Rangers, Islanders-Floride et Toronto-Columbus d’une part; Edmonton-Chicago, Nashville-Arizona, Vancouver-Minnesota et Calgary Winnipeg de l’autre.

Le vainqueur du duel entre les 8e et 9e rangs se mesurerait à la première tête de série. Celui entre les 7e et 10e positions aurait droit à la 2e équipe et ainsi de suite.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports