•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de golfeurs du Québec profitent de l'ouverture des terrains

50 000 golfeurs profitent de l'ouverture de la saison de golf au Québec

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

La folie du golf a repris de plus belle et connaît un départ historique puisque les 350 clubs de la province ont ouvert leur saison en même temps.

C’est au Club Sainte-Marguerite de Sept-Îles qu’a eu lieu le premier coup de départ, soit à 4 h 31 mercredi.

C’est comme Noël ce matin pour plein de monde.

Dave Skitt, directeur général de l’Association des clubs de golf du Québec (ACGQ)

C’est avec grand soulagement que les acteurs de cette industrie ont accueilli la nouvelle du déconfinement des terrains de golf la semaine dernière.

Je suis content, poursuit M. Skitt. Je pense aux 52 000 personnes qui travaillent dans l’industrie du golf au Québec qui vont retrouver leur travail. Je pense aussi au million de golfeurs à travers le Québec qui vont se déconfiner et aller passer un bon moment. C’est un sport qui est fait pour la distanciation sociale. Le golf est une industrie responsable. Alors, aujourd’hui et pour le reste de la saison, je demande à tout le monde d’agir en golfeur responsable et de suivre les consignes.

La table de concertation de l’industrie du golf a publié un plan de 24 pages, approuvé par le gouvernement, avec des mesures bien précises afin de protéger la santé des clients, mais aussi des employés.

Parmi les règles strictes à observer, on demande évidemment aux golfeurs de respecter une distance de deux mètres entre eux si bien qu’une seule personne peut prendre place dans une voiturette électrique. On demande aussi aux gens de n’arriver qu’une demi-heure avant le début de leur match et de quitter le parcours dès qu’ils auront terminé.

Des marques au sol rappellent aux golfeurs de garder une distance de deux mètres entre eux.

Des mesures de distanciation physique strictes ont été prises pour éviter les risques de contagion.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Ce n’est rien pour ralentir la frénésie des mordus de ce sport. On estime qu’au moins 50 000 personnes vont jouer au golf en cette journée d'ouverture.

Aussitôt qu’on ouvre les grilles de départ, à l’intérieur d’une heure, tout est réservé pour les 36 trous. Les départs débutent à 6 h 20 et ça roule jusqu’à 18 h. C’est quasiment complet pour les sept prochains jours.

Éric Lafrenière, directeur du Parcours du Cerf, à Longueuil

En moyenne, on parle de 550 ou de 575 golfeurs par jour, dit Ben Boudreau, professionnel de ce même club, au sud de Montréal. Ce qui va changer la donne, c’est que les gens ne pourront pas beaucoup voyager à l’extérieur du pays. Donc, les gens doivent se trouver une activité en famille et le golf est parfait pour ça.

Un employé arrose un vert.

Le soleil était au rendez-vous pour la première journée de la saison au Club de golf de Saint-Lambert.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les propriétaires de clubs pourraient bien faire des affaires d'or même si la saison s'est ouverte avec quelques semaines de retard en raison de la pandémie.

Ce qui va nous nuire, c’est le fait que les salles à manger ne sont pas ouvertes cette année, ajoute M. Boudreau. Ça peut représenter 40 % des revenus.

Les adeptes de l'athlétisme dans l'inconnu

La pratique individuelle de l’athlétisme est également permise à partir de maintenant. Mais sur le terrain, il est encore difficile de savoir où les amateurs de piste et de pelouse pourront s’entraîner.

Nous étions heureux de cette annonce-là même si c’est une première étape assez mince, répond Marc Desjardins, directeur général de la Fédération québécoise d'athlétisme. Deux personnes peuvent s’entraîner ensemble, donc ce n’est pas un grand changement. En ce moment, ce qu’on entend, c’est que l’enjeu est au niveau des installations sportives.

Est-ce que les pistes vont être disponibles à la population et aux clubs? Comment seront gérés l’accès et le nombre de personnes permises? Tout ça est en train de se mettre en place. Évidemment, ça ne se fait pas en deux ou trois jours. Il faut respecter les consignes.

Les villes et les écoles, propriétaires de la majorité des sites, font preuve de prudence et de discrétion quant à l’accessibilité de leurs installations.

Il y a une crainte et une préoccupation, poursuit Desjardins. Ceux qui vont les ouvrir ne veulent pas trop en faire la promotion parce que si tu ouvres une piste d’athlétisme, que 80 personnes s’en vont faire du jogging et que des gens qui font d’autres sports veulent s’entraîner sur cette piste, le deux mètres est impossible à gérer. Le propriétaire se demande comment gérer le flot de monde qui va arriver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Golf

Sports