•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lance Armstrong reconnaît s'être dopé dès le début de sa carrière professionnelle

Il regarde devant lui pendant une compétition de vélo de montagne.

Lance Armstrong

Photo : Getty Images / Ezra Shaw

Agence France-Presse

Lance Armstrong a reconnu dans un documentaire de la chaîne américaine ESPN qu’il avait commencé à se doper « probablement à 21 ans », soit au début de sa carrière professionnelle, et non en 1996 comme il l’avait soutenu dans le passé.

Ouah, cela commence fort, j’avais probablement 21 ans, répond Armstrong à la journaliste Marina Zenovich, qui lui demande à quand remonte sa première expérience de dopage. Celle-ci précéderait donc son titre mondial conquis en 1993 à Oslo.

Cet échange apparaît dans une bande-annonce de 90 secondes, rendue publique lundi, pour un documentaire en deux parties baptisé Lance qui sera diffusé par ESPN aux États-Unis les 24 et 31 mai.

Dans cette bande-annonce, où plusieurs anciens coéquipiers d’Armstrong au sein de l’équipe US Postal comme Tyler Hamilton et George Hincapie répondent à la même question sur leur première expérience de dopage, le Texan, aujourd’hui âgé de 48 ans, précise qu’il y a plusieurs façons de définir le dopage.

La façon la plus facile, c’est de dire que c’est ne pas respecter les règles. Est-ce que nous recevions des injections de vitamines et d’autres choses comme ça avant [d’avoir 21 ans]? Oui, mais ce n’était pas illégal. J’ai toujours demandé ce qu’on me donnait. J’ai toujours su ce qu’il y avait dans les injections et c’est toujours moi qui ai pris la décision, a-t-il expliqué.

Personne ne m’a jamais dit : "Ne pose pas de questions, on te donne ça et c’est tout." Je n’aurais jamais accepté ça. Je me suis renseigné, c’était une démarche de ma part, a souligné Armstrong.

L’Américain, qui a fait la loi sur le cyclisme professionnel dans les années 2000, a remporté sept éditions consécutives du Tour de France de 1999 à 2005.

L'ancien meneur des équipes US Postal et Discovery Channel a été dépossédé de ses victoires après avoir écopé d’une suspension à vie, en 2012, à la suite d’une enquête ouverte par l’Agence américaine antidopage (USADA). Celle-ci a établi qu’il était à la tête du système de dopage le plus sophistiqué, le plus professionnel et le plus efficace de l’histoire du sport.

En 2013, il a reconnu s’être dopé à partir de 1996 dans un entretien très suivi accordé à la vedette de la télévision américaine Oprah Winfrey.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cyclisme sur route

Sports