•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un retour en compétition pour Alysha Newman sous forme de défi amical

Elle réussit un essai lors de la Diamond League, à Paris, en France.

Alysha Newman

Photo : Getty Images / Zakaria Abdelkafi

Diane Sauvé

L'Ontarienne Alysha Newman défiera ses collègues perchistes Katerina Stefanidi et Katie Nageotte dans une confrontation amicale à distance, samedi.

Le trio de spécialistes du saut à la perche s'affrontera dans un concours retransmis en direct qui a été baptisé l’Ultime choc du jardin (Ultimate Garden Clash).

C'est ce qu'a annoncé jeudi World Athletics, deux semaines après la présentation d'un premier défi de ce genre entre Renaud Lavillenie, Armand Duplantis et Sam Kendricks.

Comme les Jeux de Tokyo sont reportés, et que les compétitions internationales ne doivent pas commencer avant le mois d'août en raison de la pandémie, l'athlétisme cherche à innover pour faire s'affronter ses champions.

Et Alysha Newman ne s’est pas fait prier longtemps.

C’est très excitant pour moi, lance d’abord la Canadienne, au bout du fil, dans un français plus que respectable. En tant qu'athlète, j'ai besoin de compétitions. Avec ce qui se passe présentement dans le monde, on veut garder le sport en vie. Donc, si on peut divertir les gens confinés à la maison, ça me donne beaucoup de plaisir et de joie.

La championne olympique grecque Katerina Stefanidi sera à Athènes, l'Américaine Katie Nageotte à Marietta, en Georgie, et Newman à Bolton, en Ontario.

Elles se trouveront chacune seule sur leur lieu d'entraînement. L'objectif du concours sera de franchir le plus de fois une barre à 4 mètres dans une période de 30 minutes. Newman a effectué un essai de 15 minutes cette semaine et avoue candidement que c’est très dur.

Cela n’empêche pas les trois femmes perchistes de viser haut. Elles ont bien l’intention de battre les 98 sauts réussis (à 5 m) par les athlètes masculins au début de mai.

On dit toujours que les hommes sautent plus haut que les femmes. Mais cette fois, c’est plutôt combien de sauts peut-on réussir en 30 minutes. Et on va gagner! Je pense qu'on va gagner. On se parle par messages textes et on se dit ceci : "Si l'on peut faire 33 sauts chacune, ça va être très bon."

Alysha Newman, perchiste canadienne

Il faudra bien sûr redoubler de concentration, ajoute Newman, de même qu'y aller un saut à la fois et ne pas regarder ce que les autres font. Tout se déroulera dans le silence, sans musique, avec seulement cinq personnes sur place.

Difficile, mais l’athlète de 25 ans se dit prête à repousser ses limites.

Nouveau format, nouvelle saison

L’athlétisme international cherche à innover en cette ère de pandémie. Comme les compétitions internationales ne commenceront pas avant quelques mois, on attise les braises chez les amateurs. Et ça fonctionne.

Le concours masculin a attiré plus d’un million de spectateurs 24 heures seulement après sa diffusion.

Je suis si contente quand j'entends ça parce que tu sens qu'il y a beaucoup de gens intéressés à ce qu'on fait. Je suis très reconnaissante et très heureuse d’être l'une des athlètes choisies. Je veux que tout le monde soit un peu plus joyeux samedi.

Alysha Newman, perchiste canadienne

Cette compétition amicale pourrait aussi la remettre dans le bain en vue de la véritable saison internationale annoncée mardi par World Athletics. On y compte 11 étapes de la Diamond League, dont 7 en Europe. Les disciplines et les formats seront divulgués par les organisateurs deux mois avant chaque épreuve. Aucune d'entre elles ne servira de qualification olympique. 

La détentrice des records canadiens en salle et extérieur est mitigée et se demande même si elle y participera. Il y a l’incertitude sur les restrictions de voyage, mais aussi la stratégie à adopter en vue de Jeux de Tokyo à l'été 2021. 

Mon coach et moi, on se demande ce qui est le plus important. Est-ce qu'on fait l'entraînement pour quatre mois pour être prêt pour ces compétitions? Ou est-ce qu'on change tout notre entraînement pour être prêt pour Tokyo?

Ce qui semble réjouir davantage Newman, c’est l’annonce du gouvernement de l'Ontario en vue du déconfinement. Dès mardi prochain, les centres d’entraînement pour sports individuels, notamment l’athlétisme, seront accessibles. 

Et c'est ce qui lui permettra de retrouver son site d’entraînement. Bénédiction pour celle qui avait dû louer un entrepôt à Bolton afin de continuer de sauter à la perche.

Ça, c’est très excitant. Ça va donner beaucoup d’espoir aux athlètes pour Tokyo. On fait des entraînements depuis quatre ans maintenant. Et nous sommes sortis de notre routine. C’est très, très dur en tant qu'athlète de recommencer. Donc, il faut avoir le plus de temps possible pour être prêts en vue de Tokyo.

Alysha Newman, perchiste canadienne

Entre-temps, elle se croise les doigts, souhaitant du beau temps samedi à Bolton pour sa compétition amicale à distance.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Athlétisme

Sports