•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bruno Spengler et l'entraînement par vidéo en confinement

Il écoute un coéquipier.

Bruno Spengler, pilote de l'équipe RLL dans le Championnat IMSA

Photo : Twitter / Bruno Spengler

Depuis le début du confinement, Bruno Spengler a organisé son quotidien pour garder la forme et profite des séances d'entraînement vidéo de BMW.

Depuis le report à la mi-mars de l'épreuve IMSA de Sebring qu'il aurait dû disputer avec l'équipe RLL de BMW, Bruno Spengler est chez lui à Strasbourg.

La pandémie, le confinement, c'est assez irréel, admet-il à Radio-Canada Sports. Mais c’est dans tous les pays, et le plus strict on est, le mieux ce sera pour tous et le plus rapidement la vie reprendra son cours normal.

Le pilote québécois habite en retrait de la ville et vit son confinement avec sa femme dans un environnement spacieux et agréable.

Il a les outils nécessaires pour se maintenir en forme.

J’ai un vélo stationnaire pour pouvoir faire des séances de sport, quelques appareils de musculation pour travailler ma forme et mon équilibre, et j’ai mon simulateur pour garder mes réflexes et ma coordination.

En t-shirt blanc, il donne une entrevue à Radio-Canada.

Bruno Spengler en confinement à Strasbourg

Photo : Hangouts Meet

Si je veux sortir pour aller courir ou faire du vélo, j’ai toujours mon autorisation de déplacement. Je dois expliquer aux policiers que dans le cadre de mon activité professionnelle, je dois m’entretenir, donc courir ou pédaler.

[L'entrevue a été réalisée avant les premières mesures de déconfinement en France qui permettent les déplacements sans autorisation dans un rayon de 100 km, NDLR.]

En plus de son travail personnel, il peut compter sur l'équipe du Formula Medicine, mandatée par BMW, qui suit de près les pilotes des programmes de course de la marque allemande.

Je reste actif grâce aux connexions Internet. On fait des entraînements en commun, tous les pilotes. C'est amusant et motivant de s'entraîner tous ensemble alors qu'on est si loin les uns des autres.

Bruno Spengler
Ils font des exercices.

Les pilotes en confinement pendant une séance d'entraînement par lien vidéo du Dr Riccardo Ceccarelli

Photo : BMW Motosport

On peut regarder les autres travailler, comparer notre forme physique, discuter de nos douleurs, fait-il remarquer. C'est un excellent complément à mon entraînement de base au quotidien. C'est vraiment une bonne idée de l'équipe du Dr Ceccarelli.

L'équipe Formula Medicine a créé de toutes pièces pour BMW un programme d'entraînement par lien vidéo. Elle donne rendez-vous aux pilotes trois fois par semaine.

Nous ne le faisions pas avant, admet d'entrée Riccardo Ceccarelli, président de Formula Medicine. S'entraîner tous ensemble en direct, ça fait du bien au corps, mais c'est bon aussi pour l'esprit d'équipe.

Il pointe de la main gauche des données sur un écran géant.

Riccardo Ciccarelli, président de Formula Medicine

Photo : BMW Motorsport / Andreas Beil

Chaque séance dure environ une heure. Les athlètes n'ont besoin que de matelas de sol, et ils utilisent le poids de leur corps pour maintenir force et endurance à travers des exercices simples, précise le médecin italien.

Les commentaires des pilotes ont permis d'affiner le programme, et il survivra à la fin de la pandémie et du confinement.

Chaque problème est une occasion à saisir. Alors, on compte continuer ces séances par lien vidéo après la pandémie. On tentera de le faire avec les pilotes deux fois par semaine, où qu'ils soient dans le monde.

Bruno Spengler est partant. Pour le moment, son quotidien de confinement est bien rempli, surtout qu'il a découvert une nouvelle façon de s'oxygéner l'esprit.

Je me suis mis au jardinage, chose que je ne faisais pas beaucoup avant. Mais bon, c’est des trucs de base, je coupe le gazon et j’arrache les mauvaises herbes.

Bruno Spengler

C’est agréable parce que je ne pense à rien pendant un moment, mais bon, je n’y passe pas des heures non plus, conclut le Québécois en riant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Course automobile

Sports