•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

S’entraîner avec Jacqueline Simoneau et l’élite mondiale de la natation artistique

Jacqueline Simoneau

Photo : Capture d'écran / Zoom

Alexandre Couture

Les meilleures nageuses artistiques de la planète, dont la Québécoise Jacqueline Simoneau, se sont donné rendez-vous pour un entraînement collectif sur la plateforme Zoom dimanche, une occasion en or de briser l’isolement forcé par la COVID-19.

L’événement, organisé par un regroupement d'athlètes et animé par la médaillée olympique Andrea Fuentes, a été un franc succès avec plus de 500 participants sur Zoom et 6000 spectateurs en direct sur la plateforme YouTube.

C’était une expérience formidable, les top athlètes des cinq continents menaient l’appel et il y avait 500-600 autres membres des équipes nationales qui étaient également dans l’appel Zoom, explique Simoneau. C’était vraiment cool de voir toute cette participation. C’est une belle expérience de rassembler tout le monde comme ça.

Certaines s'enlacent.

L'équipe canadienne a dominé la compétition par équipe des Jeux panaméricains.

Photo : AFP/Getty Images / PEDRO PARDO

Les athlètes ont, à tour de rôle, montré un exercice de conditionnement physique avant d’exécuter des chorégraphies ensemble. L’idée est venue d’un désir commun des nageuses de retrouver la camaraderie d’un entraînement d’équipe, mais de manière virtuelle et sécuritaire.

Chaque vendredi, on se fait ce qu’on appelle des Jeux panaméricains, les filles de l’Amérique, on se rejoint pour un entraînement, explique celle qui a participé aux Jeux de Rio en 2016. On s’est dit pourquoi ne pas rassembler tout le monde entier tant qu’à y être. C’était un gros défi, avec le décalage horaire, il y avait une fille de la Nouvelle-Zélande qui était là malgré qu’il était 3 h du matin chez elle.

La technologie brise l’isolement et ça un effet rassembleur même si on n’est pas ensemble physiquement.

Très présente sur les réseaux sociaux depuis le début du confinement, Simoneau s’est donné la mission d’encourager les jeunes et moins jeunes à faire de l’activité physique, en particulier en ces temps incertains.

C’est quelque chose qui me tient à cœur. L’activité physique est tellement importante non seulement pour la santé physique, mais aussi mentale. C’est encore plus important ces temps-ci parce qu’on se sent peut-être un peu plus isolés. C’est bien de garder le corps actif.

Jacqueline Simoneau

La nageuse, déjà qualifiée pour les Jeux de Tokyo, ne cache pas son impatience à l’idée de ressauter dans la piscine, mais en attendant, elle s’occupe du mieux qu’elle peut à la maison.

On est dans l’attente de voir si les piscines vont rouvrir à Montréal, mais nos entraînements à la maison se passent bien, évoque-t-elle. On fait plusieurs appels par semaine avec l’équipe, on s’entraîne en même temps. Ça nous aide à rester motivées. Je me garde occupée. À part l’entraînement, je garde mon cerveau actif avec des cours en ligne, j’aide du mieux que je peux à la maison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Natation artistique

Sports