•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Report des Jeux de Tokyo : une énorme facture au CIO

Il regarde devant lui.

Un passant avec un masque marche devant une affiche des Jeux olympiques à Tokyo.

Photo : Getty Images / Philip Fong

Radio-Canada

Le report à 2021 des Jeux de Tokyo en raison du coronavirus obligera le Comité international olympique (CIO) à payer une facture de « plusieurs centaines de millions de dollars », selon le président Thomas Bach.

Dans une lettre adressée au mouvement olympique, l'Allemand presse le mouvement à examiner et revoir tous les services que nous fournissons pour ces Jeux reportés.

Le CIO, qui emploie 600 personnes et qui dispose d'un budget d'environ un milliard de dollars, est en train de revoir son budget et ses priorités, dispose d'une réserve de plus de 1 milliard de dollars pour faire face à une éventuelle annulation des Jeux.

Il a pris la décision à la fin mars de reporter d'un an sa messe sportive. Les Jeux de Tokyo doivent à présent se tenir du 23 juillet au 8 août 2021, suivis des Jeux paralympiques du 24 août au 5 septembre.

En parallèle, le patron du comité organisateur japonais (COJO), Yoshiro Mori, a laissé entendre que les Jeux seront annulés si la pandémie n'est pas maîtrisée à l'été 2021.

Un groupe de travail qui réunit le CIO et divers partenaires, dont le COJO, a établi les priorités et les stratégies de gestion pour assurer la faisabilité et la réussite de ces Jeux olympiques reportés, a ajouté Thomas Bach.

Parmi les mesures, la création d'un environnement sûr sur le plan sanitaire pour l'ensemble des participants. De plus, Thomas Bach a affirmé que le CIO continue à s'appuyer sur les conseils de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) concernant les éventuelles adaptations à effectuer à l'organisation des rassemblements de masse.

Un regard vers le sport électronique

À l'heure de la distanciation sociale, Thomas Bach, dans sa lettre, demande aussi aux membres du CIO de réfléchir sur leurs relations avec les sports électroniques.

Tout en respectant les valeurs olympiques, le président encourage encore plus instamment toutes nos parties prenantes à examiner comment gouverner les formes électroniques et virtuelles de leurs sports et à étudier les possibilités offertes avec les éditeurs de jeux.

La découverte d’un vaccin pas essentielle à la tenue des Jeux

Le président du comité de coordination du CIO pour les Jeux de Tokyo, John Coates, estime que les Jeux pourraient avoir lieu même si un vaccin contre la COVID-19 n'était pas encore disponible.

Les avis de l’Organisation mondiale de la santé nous indiquent de poursuivre nos démarches en vue de la tenue des Jeux aux dates prévues et c’est ce que nous faisons. Cela ne dépend pas pour le moment de la découverte d’un vaccin, a déclaré M. Coates à des médias australiens.

Un vaccin serait l’idéal, mais nous continuerons d’opérer selon les recommandations de l’OMS et des autorités médicales japonaises.

Mardi, le président de l'Association médicale japonaise, Yoshitake Yokokura, affirmait pourtant qu’il serait difficile d'organiser les Jeux olympiques à moins que des vaccins efficaces ne soient développés.

M. Coates n’a pas précisé comment les milliers d'athlètes, entraîneurs et membres des équipes nationales de plus de 200 pays pourraient entrer et sortir du Japon sans propager le virus.

Selon lui, le comité travaille toujours sur un scénario comprenant 43 sites de compétitions pour les Jeux de Tokyo.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Sports