•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mikaël Kingsbury récompensé du trophée John-Semmelink

Mikaël Kingsbury sourit pendant une entrevue.

Mikaël Kingsbury

Photo : Société Radio-Canada

Radio-Canada

Mikaël Kingsbury a reçu mardi le trophée John-Semmelink, remis à l'athlète en sports d'hiver qui a le mieux représenté le Canada par son intégrité, sa conduite et ses résultats.

C’est un immense honneur pour moi de recevoir le trophée John-Semmelink et de marcher dans les traces de nombreux athlètes extraordinaires, a dit le médaillé d'or olympique en bosses à Pyeongchang.

J’adore mon sport, j’aime la camaraderie entre les skieurs, je carbure à la compétition et je réalise toute la chance que j’ai de vivre ma passion chaque jour, a poursuivi le skieur québécois.

Mikaël Kingsbury tient ses skis dans les mains et lève les bras après une victoire

Mikaël Kingsbury lève les bras après sa victoire à Mont-Tremblant, samedi.

Photo : Getty Images / Jacques Boissinot

Kingsbury a poursuivi sa domination sur le circuit de la Coupe du monde au cours de la dernière saison. L'athlète de Deux-Montagnes a remporté six victoires en neuf sorties en 2019-2020, en plus de trois 2e place. Des résultats qui lui ont assuré un neuvième globe de cristal de suite, tant en bosses que pour le classement général du ski acrobatique.

En parallèle de ses succès sur les pistes, il a continué à s'impliquer comme ambassadeur de deux importants programmes canadiens : le Club des petits déjeuners et la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d'en-Haut.

Ce trophée rend hommage à son éternelle motivation sur le terrain. Néanmoins, c’est bien sa nature approchable et son humilité qui définissent réellement qui il est, a réagi Peter Judge, président de Ski Acro Canada.

Kingsbury a décroché 63 triomphes en Coupe du monde et il détient le record du nombre de victoires d'affilée (13).

Le Québécois a remporté neuf médailles (dont quatre en or) aux Championnats du monde et deux médailles olympiques (argent en 2014 et or en 2018).

En décembre 2018, Kingsbury a été nommé gagnant du trophée Lou-Marsh, comme meilleur athlète du Canada, devenant le cinquième skieur à recevoir ce prix.

Fauché à 20 ans

John (de son vrai prénom Jan) Semmelink, d'origine néerlandaise, mais né à Shanghai, est arrivé au Canada en 1950,et a été naturalisé en 1957.

Le Montréalais d'adoption faisait partie du club de ski des Red Birds et étudiait à l'Université McGill. Il a remporté la descente et le combiné des Championnats du Commonwealth en 1958 (disputés à St-Moritz, en Suisse).

John Semmelink

John Semmelink

Photo : McGill

Il a perdu la vie à l'âge de 20 ans le 7 février 1959 lors de la descente de Garmisch-Partenkirchen en Allemagne, à 500 m de l 'arrivée. Ses blessures à la tête, malgré son casque en cuir, lui ont été fatales.

À la suite de son accident, le port du casque est devenu obligatoire en descente.

Le trophée qui porte son nom, présenté la première fois en 1961, est fait en granite du Mont-Tremblant, une montagne que John Semmelink aimait particulièrement.

La première récipiendaire du trophée John Semmelink a été l'Ontarienne Anne Heggtveit, championne olympique en slalom aux Jeux de 1960.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ski acrobatique

Sports