•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Jeux olympiques moins spectaculaires à prévoir en 2021

De gigantesques anneaux olympiques sont construits dans un parc à l'extérieur du stade olympique de Tokyo

Les anneaux olympiques devant le stade olympique de Tokyo

Photo : Getty Images / Toshifumi Kitamura

Associated Press

Pour éviter de faire grimper la facture, le Comité international olympique (CIO) et le comité organisateur des Jeux de Tokyo vont couper dans les activités autres que sportives pendant la quinzaine.

Le report des Jeux va coûter cher au COJO, d'où l'obligation de limiter les coûts au maximum.

Devons-nous absolument investir autant pour l'accueil des commanditaires, des télédiffuseurs, des comités olympiques nationaux, s'est demandé John Coates, qui dirige le comité de coordination chargé des Jeux de Tokyo, lors d'une conférence téléphonique jeudi.

Si nous devions répondre favorablement à toutes les demandes des fédérations et des comités nationaux, la facture serait exorbitante, a précisé Toshiro Muto, président du comité d'administration des Jeux de Tokyo.

Selon John Coates, les télédiffuseurs n'auront pas la même couverture publicitaire en raison de la crise économique que provoque la pandémie.

Le dirigeant australien a aussi précisé que le COJO et le gouvernement japonais devront absorber la facture des coûts additionnels, car le CIO débloquera de son côté une enveloppe d'urgence pour les fédérations internationales et les comités olympiques nationaux de plusieurs centaines de millions de dollars.

Nous n'allons pas regarder les fédérations internationales tomber au combat, a dit M. Coates.

Ils sont à une table derrière des micros.

Le président du COJO de Tokyo Yoshiro Mori et John Coates

Photo : Getty Images / TOSHIFUMI KITAMURA

Le CIO devait en 2020 distribuer environ 600 millions de dollars aux fédérations internationales, pris à même les recettes des Jeux de Tokyo. Certaines fédérations n'ont que le montant versé par le CIO pour vivre.

La presse spécialisée rapporte que le coût du report des Jeux à l'été 2021 pourrait se situer entre 2 et 6 milliards.

Chacun sa facture

Le président du comité d'organisation des Jeux de Tokyo Yorisho Mori n'a pas voulu dire durant cette conférence téléphonique qu'il demanderait au CIO d'aider le Japon à payer la facture du report.

Nous tentons de chiffrer les coûts additionnels, a répondu M. Mori de façon diplomatique. Bien sûr, nous paierons ce qu'il y a à payer. Il est clair que nous voulons réduire la facture le plus possible.

Sans pouvoir affirmer que le Japon sera en mesure de présenter les Jeux en juillet 2021, John Coates a rappelé qu'en raison des incertitudes liées à la pandémie planétaire, le CIO et le comité d'organisation avaient décidé de se donner le plus de temps possible et de présenter les Jeux le plus tard possible.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !