•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Omnium canadien de golf est annulé

Des drapeaux canadiens flottent sur des gradins.

Un vert devant des gradins

Photo : CBC

Radio-Canada

L’Omnium canadien de golf est annulé. Une occasion en moins pour les jeunes espoirs du pays de côtoyer les meilleurs du monde.

L’Omnium canadien devait se tenir du 8 au 14 juin au club St. Georges de Toronto qui accueillait l'événement pour la première fois en dix ans.

Avec les restrictions encore en vigueur et on ne sait pas quand elles vont être levées, ça rendait notre événement difficile à organiser, a expliqué Charlie Beaulieu, le président du conseil d'administration de Golf Canada, à Radio-Canada Sports.

Tous les étrangers qui arrivent de l’étranger actuellement doivent rester en quarantaine durant 14 jours. Pour les joueurs, les caddies, les officiels, les employés de la télé et les spectateurs, ce n'était pas quelque chose à considérer. Ces restrictions apportaient beaucoup d’embûches, a indiqué M. Beaulieu.

Quand Golf Canada a vu la Ville de Toronto interdire les rassemblements de masse jusqu'à la fin du mois de juin, ses dirigeants ont vu que la fosse de sable était de plus en plus profonde et que le championnat annuel canadien aurait de la difficulté à en sortir.

Avec notre commanditaire RBC, la PGA et Golf Canada, on a regardé les options, mais la seule qui restait était de le remettre à l’an prochain, poursuit celui qui se dit désolé pour les jeunes joueurs canadiens.

Une expérience en moins

C'est le cas d'Étienne Papineau. Il fait partie des cinq amateurs du pays qui avaient de bonnes chances d'obtenir l'une des deux ou trois invitations lancées aux espoirs par Golf Canada.

C'est le seul (tournoi) qui permet de jouer avec des pros de la PGA durant l’été [...] Quand tu as une chance de jouer avec des gars de la PGA, tu la prends. C’est le plus gros tournoi que je visais (cette saison). J’ai déjà joué la qualification du lundi quatre fois. J’ai passé très proche deux fois (de me qualifier pour le tournoi), estime Papineau, qui se voyait déjà vivre pour la première fois cette expérience incroyable de partager les mêmes verts que les meilleurs joueurs comme Rory McIlroy, le gagnant en 2019.

Peu importe si tu es 1er au monde ou 150e, tu fais partie de la PGA. Juste de voir leur routine, ce qu’ils font comme réchauffement, apprendre d’eux et pouvoir se mesurer à eux permet de comparer ton cheminement par rapport à eux. L’expérience au complet aurait pu me donner beaucoup de réponses et les aspects (du jeu) sur lesquels je peux travailler, ajoute Papineau.

La PGA a également annoncé l'annulation des six premiers tournois de la saison du Mackenzie Tour au Canada.

Hugo Bernard, qui joue chez les professionnels depuis deux ans, devra donc revoir son calendrier puisque ce circuit y occupait une place importante.

Ce n’est pas facile, confie-t-il. Je suis revenu de la Floride il y a trois semaines, je pense que je vais y retourner parce que les terrains de golf vont ouvrir bientôt (là-bas) et qu'il y a quelques petits circuits qui vont reprendre.

Bernard s’estime très chanceux d’avoir des commanditaires qui lui permettent de survivre pendant qu’il n’a pas l’occasion de récolter des bourses, car aucun tournoi n’est disputé en ce moment.

J’ai plusieurs amis qui n’en ont pas, certains pensent à lâcher (le golf) et à se trouver un emploi, dit-il.

Un tournoi prestigieux

L'Omnium canadien est au troisième rang des plus anciens tournois de la PGA après l’Omnium britannique et l’Omnium des États-Unis.

Avec l’annulation de plusieurs tournois à replacer dans le calendrier depuis le début de la saison et la fermeture de la frontière entre le Canada et les États-Unis, il devenait impossible de présenter l’événement.

Le circuit de golf professionnel masculin préfère favoriser une reprise sans spectateurs, aux États-Unis, aux dates auxquelles était prévu le tournoi à Toronto.

La revue américaine Golf Digest rapportait, mardi, que la PGA contemplait un retour du 11 au 14 juin, dans le cadre du tournoi Charles Schwab, à Fort Worth, au Texas.

La PGA a confirmé le tout jeudi matin.

Ce retour à la compétition lui permettra de reprendre ses activités après une pause de trois mois. Le circuit avait dû annuler le Championnat des joueurs après la première journée de compétition au TPC Sawgrass, le 12 mars dernier.

À ce point, la PGA prévoit retrouver l'action avec quatre premiers tournois disputés sans spectateurs. Le circuit continuera d'évaluer la situation afin d'admettre à nouveau les spectateurs quand cela sera le plus sécuritaire, a écrit la PGA dans un communiqué jeudi.

L'Omnium canadien n'avait encore jamais été annulé, à l'exception des deux grandes guerres du 20e siècle.

Les cinq dernières éditions de la compétition avaient été jouées dans la région de Hamilton, soit au terrain de golf Glen Abbey, à Ancaster, ou au Golf et country club de Hamilton.

(Avec les informations de Raphaël Guillemette)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !