•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Russie souhaite qu'on tourne la page du scandale de dopage

Le drapeau des Jeux olympiques et celui de la Russie

Le drapeau des Jeux olympiques et celui de la Russie

Photo : Reuters / Mark Blinch

Associated Press

Le ministre des Sports russe, Oleg Matytsin, a demandé vendredi aux autorités internationales de tourner la page du scandale de dopage russe en ces temps de pandémie.

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a interdit à la Russie de participer aux Jeux olympiques après avoir trouvé de nouvelles preuves incriminant le laboratoire antidopage de Moscou (RUSADA), qui aurait modifié des résultats de tests.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) doit juger de la légalité de cette décision. Les audiences ont été reportées en raison de la crise sanitaire planétaire.

Le ministre des Sports russe a expliqué vendredi qu'une décision validant la décision de l'AMA, soit l'interdiction aux athlètes russes de participer aux Jeux, pourrait diviser le mouvement olympique.

Les dirigeants du Comité international olympique, de l'Agence mondiale antidopage et les juges du TAS doivent comprendre que nous vivons en ce moment une situation complètement inédite, a plaidé Oleg Matytsin. Une crise qui a profondément transformé les relations internationales. Ils devraient faire page blanche et comprendre que la meilleure chose pour se sortir de la crise est d'être unis.

Quand on voit à quel point les gens sont isolés, chacun chez soi, il est normal que les mentalités changent, estime M. Matytsin. Nous devons comprendre qu'il y a de nouvelles priorités, et que certains dossiers devraient être mis de côté.

La priorité, c'est d'assurer l'avenir du mouvement olympique, ajoute M. Matytsin; c'est de s'assurer que la communauté sportive internationale reste forte.

Oleg Matytsin et Thomas Bach au siège du CIO

Oleg Matytsin et Thomas Bach au siège du CIO

Photo : CIO

Le ministre russe des Sports a offert l'aide de son pays, une fois que la pandémie aura reculé.

La Russie pourrait multiplier les événements sportifs en lieu et en place de pays toujours en crise et qui ne pourraient pas le faire, suggère-t-il.

Oleg Matytsin, devenu ministre des Sports en janvier 2020, a des contacts haut placés en raison de sa fonction de président de la Fédération internationale des sports universitaires.

Pendant la crise, il faudrait respecter les droits des pays qui jouent des rôles de premier plan sur la scène internationale. La Russie a joué, joue et jouera toujours ce rôle de premier plan, a conclu Oleg Matytsin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !