•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UFC cède finalement et reporte ses combats jusqu'à nouvel ordre

Il se penche vers un micro.

Dana White, président de l'UFC

Photo : La Presse canadienne / John Locher

La Presse canadienne

L'UFC a fait volte-face, jeudi, et a reporté son gala UFC 249 ainsi que tout autre gala à l'horaire en raison de la pandémie de la COVID-19.

Cette décision a été annoncée après que la sénatrice de l'État de la Californie Dianne Feinstein eut exhorté l'organisation d'arts martiaux mixtes de ne pas présenter l'UFC 249, qui devait avoir lieu la semaine prochaine sur des terres autochtones près de Fresno.

L'organisation était prête à aller de l'avant avec l'UFC 249, mais ESPN a demandé que l'événement soit repoussé, tout comme les galas suivants jusqu'à nouvel ordre en raison de la pandémie de COVID-19, a affirmé l'UFC dans un communiqué. L'UFC a hâte de pouvoir reprendre ses activités dès que possible.

L'UFC a une entente d'une valeur estimée à 1,5 milliard de dollars américains avec le réseau ESPN depuis 2019.

Quelques heures avant la décision, le gérant de la combattante Rose Namajunas avait annoncé que l’ancienne championne ne participerait pas au gala UFC 249 en raison de deux décès liés à la COVID-19 dans sa famille.

Le président de l'UFC, Dana White, a affirmé sur les ondes d'ESPN jeudi qu'il avait reçu un appel des plus hauts dirigeants à Disney et ESPN.

ESPN est un très bon partenaire et les responsables là-bas m'ont demandé de changer de position et de ne pas présenter [l'UFC 249], a-t-il ajouté.

Selon le New York Times, des élus californiens, dont le gouverneur Gavin Newsom, ont communiqué directement avec les dirigeants de Disney.

L'UFC a dû annuler plusieurs événements au cours des dernières semaines en raison des interdictions de rassemblements liées à la COVID-19. Son plus récent gala télévisé a été présenté sans spectateurs le 14 mars au Brésil.

Cependant, White tenait mordicus à présenter l'UFC 249, qui devait d'abord mettre en vedette le champion des poids légers Khabib Nurmagomedov contre l'aspirant no 1 Tony Ferguson. Justin Gaethje devait finalement remplacer Nurmagomedov.

Après avoir longuement entretenu le doute, White a finalement reconnu jeudi que le gala devait avoir eu lieu au casino Tachi Palace, et il a ajouté que les combattants qui devaient se battre, dont la Canadienne Sarah Moras, seront payés. Il a aussi promis que l'UFC sera la première organisation sportive à reprendre ses activités et a souligné au passage que son projet d'île où se tiendraient des combats demeurait dans les plans.

Le gala du 18 avril avait d'abord été prévu à Brooklyn, dans l'État de New York.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Sports de combat

Sports