•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les essais olympiques d'athlétisme à Montréal l’an prochain

Les yeux fermés, il lève la tête vers le ciel et ouvre les bras.

Aaron Brown

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Diane Sauvé

Les essais olympiques canadiens d’athlétisme auront lieu à Montréal en 2021. La métropole devait accueillir ce rendez-vous en 2020, avant qu’il tombe à l’eau avec le report à 2021 des Jeux olympiques de Tokyo.

La Fédération canadienne d’athlétisme avait accordé les éditions 2021 et 2022 des Championnats canadiens à Langley, en Colombie-Britannique. Mais tous les scénarios restaient sur la table pour 2021, et Montréal en faisait partie, avait déjà confié à Radio-Canada Sports Mathieu Gentès, directeur des opérations pour Athlétisme Canada.

Les gens de Montréal connaissent leur athlétisme et ils ont attendu longtemps pour organiser cette compétition. L'athlétisme a une longue histoire dans cette région et cette province, et nous sommes heureux de confier les essais olympiques et paralympiques à Montréal, a souligné David Bedford, chef de la direction d'Athlétisme Canada.

Cette décision de tout décaler d’une année s’aligne avec le report d’autres grands événements internationaux, comme les mondiaux d’athlétisme, explique Mathieu Gentès.

Montréal pourra donc présenter des essais olympiques pour la première fois depuis 1996.

Ce qui fait pencher la balance, c’est aussi la venue de nouveaux partenaires, comme le Comité olympique canadien (COC), le Comité paralympique canadien (CPC) et Bell.

Pour la première fois, ces essais peuvent officiellement utiliser les marques olympique et paralympique.

C’est un aspect qu’on ne voulait pas perdre, souligne Mathieu Gentès. Ces partenaires-là, on a travaillé longtemps pour en arriver là. De changer l'événement de province, de lieu, de différents groupes organisateurs, pour nous, c’était important d’opter pour la continuité. On voulait finir l’exercice où c’était supposé finir:  à Montréal. On sait vraiment ce qu’on va avoir en termes d’événement.

Athlétisme Canada insiste: la constance représente aussi un élément important avec un événement de l’ampleur des essais olympiques et paralympiques. Une compétition très importante en termes de revenus, de marketing et de visibilité, explique Mathieu Gentès.

On ne dit pas qu’aller à Langley, ç’aurait été plein de mauvaises choses, mais c’est de l'inconnu. En 2019 (à Montréal ), les Championnats canadiens et nos essais pour les mondiaux ont été un de nos meilleurs championnats en termes de spectateurs, d'achalandage, de visibilité.

La Fédération québécoise d’athlétisme se réjouit de la nouvelle et de la confiance renouvelée d’Athlétisme Canada. Son directeur général, Marc Desjardins, rappelle que les sept sessions des Championnats canadiens en 2019 avaient attiré 30 000 personnes dans les gradins du Complexe sportif Claude-Robillard de Montréal.

D'avoir un événement de cette ampleur-là dans notre communauté pour la promotion de notre sport, la motivation des athlètes, des entraîneurs, c'est une très bonne nouvelle, lance Marc Desjardins. Comme l'événement est organisé ici, les retombées financières sont non négligeables. On va pouvoir compter sur ces retombées-là pour réinvestir dans nos différents programmes de développement.

Le patron de la fédération s’attend aussi à une forte participation des athlètes québécois à l'événement qui se tiendra dans leur cour. L’an passé, on en comptait près de 400.

Pour l’entraîneur-chef de la fédération québécoise, Félix-Antoine Lapointe, c’est tout le développement du sport dans la province qui en profite.

Nos meilleurs athlètes de pointe vont y être, peu importe la destination. Mais les athlètes émergents, souvent des athlètes dans la catégorie junior, n’auront peut-être pas les ressources financières pour se déplacer si c'est dans l'ouest du pays. Donc, on a plus d'athlètes qui vont pouvoir vivre un championnat canadien et acquérir de l'expérience lors de ce grand événement. Puis encore là, ça peut les propulser pour la suite de leur carrière, leur donner une motivation et une expérience stimulante qui va les aider pour la suite.

On prévoit que la compétition se déroulera du 24 au 27 juin 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Athlétisme

Sports