•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il était temps de partir » - Tom Brady

Il est assis sur les lignes de côté.

Tom Brady

Photo : Getty Images / Maddie Meyer

Radio-Canada

Tom Brady estime qu'« il était temps » de quitter les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et d'entamer un nouveau chapitre de sa carrière. Le nouveau quart des Buccaneers de Tampa Bay admet aussi avoir souffert de plusieurs commotions cérébrales dans sa carrière.

Le sextuple champion du Super Bowl a abordé de nombreux thèmes, mercredi, au cours d'un entretien de plus de deux heures à l'émission de radio The Howard Stern Show. Il a notamment discuté de son mariage, de l'entraîneur-chef des Patriots Bill Belichick et de sa décision de quitter les Pats, pour lesquels il jouait depuis 20 ans.

Je dirais que je savais avant le début de la dernière campagne que ce serait ma dernière saison... que notre relation, vous savez, tirait à sa fin, a raconté le quart de 42 ans.

Brady a conclu un pacte de deux ans d'une valeur de 50 millions de dollars avec les Bucs, l'équipe qui présente le pire taux de victoires de l'histoire de la ligue.

Les Bucs n'ont pas participé aux éliminatoires depuis 2007 et n'ont pas gagné un match d'après-saison depuis leur conquête du Super Bowl il y a 18 ans.

Je ne me préoccupe pas de mon héritage... Jamais je ne me suis dit, alors que j'étais au secondaire, quelque chose comme : “J'ai tellement hâte de connaître l'héritage que je laisserai au football.” Je ne suis pas comme ça. Ce n'est pas moi. Alors, pourquoi est-ce que je voudrais poursuivre ma carrière ailleurs? Parce que c'était le bon moment. Je ne sais pas quoi dire d'autre, a mentionné Brady.

Personne ne pourra nous enlever ces expériences et ces titres du Super Bowl.

Tom Brady, quart des Buccaneers de Tampa Bay

J'ai tout fait. J'ai accompli tout ce que je pouvais en deux décennies avec une organisation incroyable, un groupe de personnes incroyable. Ça ne changera jamais, a poursuivi le détenteur de trois titres de joueur par excellence de la NFL. Et personne ne pourra me l'enlever.

« Il m'a permis d'atteindre mon plein potentiel »

Tom Brady a aussi parlé de sa relation avec Belichick et le propriétaire des Patriots Robert Kraft et de son mariage avec la mannequin Gisele Bündchen.

Il a répété qu'il n'y avait jamais eu de tension avec Belichick, avec qui il a pris part à 9 Super Bowls, à 13 matchs de championnat de l'Américaine et a gagné 17 titres de division en deux décennies.

Il m'a permis d'atteindre mon plein potentiel. Je lui en serai toujours reconnaissant. Et je suis certain qu'il ressent les mêmes choses envers moi.

Tom Brady

Je ne peux pas faire son travail, et il ne peut faire le mien. Donc, je crois qu'il serait difficile de me dire : “Est-ce que j'aurais connu autant de succès sans lui? Et est-ce que j'aurais obtenu les mêmes résultats?”Je ne crois pas que ç'aurait été le cas. Et je crois que c'est réciproque, a évoqué Brady.

Ses commotions ne l’arrêteront pas

Tom Brady a également reconnu avoir été victime de commotions cérébrales au cours de ses 20 saisons avec les Patriots, mais que cela ne l'empêcherait pas de poursuivre sa route vers un septième titre du Super Bowl.

J'ai certainement eu des commotions cérébrales, oui, a-t-il admis.

Je pourrais m'asseoir et m'arrêter de jouer au football, m'inquiéter de ce qui va se passer, de ceci ou de cela, au lieu de me dire : "Pourquoi ne vis-je pas ma vie comme je le souhaite?", a suggéré le quart-arrière.

Pour moi, il s'agit de faire ce que j'aime faire. Vous ne dites pas à un chanteur d'arrêter de chanter à 42 ans. Vous ne dites pas à un grand peintre d'arrêter de peindre à 42 ans, a-t-il évoqué.

Si vous voulez arrêter, arrêtez, faites-le. Mais moi, je sens que je peux encore jouer. Je ne devrais simplement pas m'arrêter de jouer parce que c'est ce que tout le monde me dit de faire.

Tom Brady

La NFL a instauré ces dernières saisons des règles visant à protéger les joueurs face au risque des commotions cérébrales après des chocs.

Tom Brady ne s'est officiellement jamais vu diagnostiquer de commotions cérébrales par les services de santé de la ligue. Son épouse avait affirmé en mai 2017 qu'il en avait souffert.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Football

Sports