•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Williams et Racing Point réduisent leur personnel

Une enseigne avec le nom Williams devant une usine

Les installations de Williams à Grove, en Angleterre, sous la neige en février 2019

Photo : Twitter / Williams F1

Radio-Canada

Williams et Racing Point ont annoncé lundi qu'elles mettaient une partie de leur personnel en chômage partiel. Quant à l'ancien patron de McLaren Ron Dennis, il va distribuer des repas.

Notre but est de protéger les emplois à long terme à l'usine de Grove, a expliqué Williams par communiqué, soit de permettre à ces employés de récupérer leur emploi une fois la crise passée.

La mesure de mise à pied est temporaire, elle est prévue jusqu'à la fin du mois de mai, et fait partie d'une série de mesures pour réduire les coûts de l'entreprise.

Les pilotes et la haute direction ont subi des diminutions de salaire de 20 %, en vigueur depuis le 1er avril, apprend-on aussi dans le communiqué.

Les pilotes de l'équipe sont George Russell et le Torontois Nicholas Latifi.

Racing Point joue la discrétion

Wlliams est la deuxième équipe britannique à se serrer la ceinture après McLaren. La troisième est Racing Point, qui a annoncé lundi des mesures semblables à celles de McLaren.

On voit les bâtiments.

L'usine de l'équipe Racing Point en bordure du circuit de Silverstone

Photo : You Tube

L'équipe de Lawrence Stroll, dont l'usine est à Silverstone, a procédé aussi à des mises à pied temporaires et a imposé à ses pilotes Sergio Pérez et Lance Stroll une réduction de salaire.

Mais à la différence de McLaren et de Williams, l'équipe Racing Point n'a voulu donner de chiffre quand le magazine Autosport l'a contactée.

Des repas pour les travailleurs

L'ancien président du groupe McLaren, Ron Dennis, a décidé de contribuer à la lutte contre la COVID-19. Il va distribuer un million de repas aux travailleurs de la santé.

L'initiative de l'ancien patron de l'équipe de F1 sera répartie sur trois mois dans toute la Grande-Bretagne.

Il écoute le directeur général de l'équipe McLaren.

Ron Dennis (à droite) en 2015

Photo : Getty Images / Mark Thompson

C'est par l'entremise de sa fondation Dream Chasing que Ron Dennis a mis sur pied son projet de repas, destinés aux travailleurs qui ne peuvent pas quitter les hôpitaux et qui ont du mal à se nourrir durant leurs quarts de travail.

Le projet commençait ce lundi à l'Hôpital John Radcliffe d'Oxford.

Je me suis rendu compte qu'il y avait là un problème qu'il fallait résoudre, a-t-il dit à la télévision britannique BBC. Avec mes enfants, qui sont partie prenante de la fondation, nous avons utilisé nos contacts pour recruter des entreprises dans le projet.

De plus, nous avons réussi à bâtir en une dizaine de jours une infrastructure qui permettra de livrer à domicile aux membres du personnel médical qui sont malades des repas pour une semaine, a précisé Ron Dennis.

La pandémie nous a rappelé à quel point tous ces gens du réseau de la santé sont importants, ont des rôles essentiels à jouer. Et nous voulons les aider et les remercier, a conclu M. Dennis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Course automobile

Sports