•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une triathlonienne déjouée par un câble débranché

Un couple d'athlètes prend une pose pour la photo au fil d'arrivée d'un Ironman à Augusta, en Georgie, en 2016.

Mirinda Carfrae et Tim O'Donnell sont des triathlètes spécialistes des épreuves Ironman.

Photo : Associated Press / Michael Holahan

Radio-Canada

Le sport virtuel vient avec son lot d’imprévus. La triathlonienne Mirinda Carfrae a perdu sa chance de podium dans un Ironman parce que… son mari a trébuché sur un câble d’alimentation.

Face à la pandémie mondiale de la COVID-19, les événements de cyclisme et de triathlon se sont notamment tournés vers des rendez-vous virtuels. Dimanche, le Belge Greg Van Avermaet a remporté Tour des Flandres de chez lui.

Originaire d’Australie, Carfrae était dans son domicile du Colorado, en 2e place du premier Ironman VR Pro Challenge. La compétition était diffusée sur Facebook.

Son conjoint Tim O’Donnell, lui aussi un triathlonien, voulait lui apporter ses trophées comme source de motivation, mais il a fait un faux pas. La connexion a été perdue.

Je lui ai dit de mettre les trophées derrière moi, comme ça les gens pourraient les voir sur la caméra, a raconté Carfrae sur Instagram. Il a donné un coup de pied dans le câble d’alimentation sans le vouloir.

Carfrae a tout de même pédalé les 88 kilomètres de l’étape, après avoir partagé une photo d’elle sur Instagram, brandissant un message : C’est la faute de Tim!

Bonne joueuse, elle a promis de ne pas faire le coup à son mari, qui a une course prévue la fin de semaine prochaine.

Les Canadiennes Angela Naeth et Jeanni Seymour ont terminé 2e et 3e, derrière l’Américaine Jocelyn McCauley.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !