•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nick Nurse réaffirme son engagement envers Équipe Canada

Il regarde son équipe pendant un match.

L'entraîneur de l'équipe canadienne Nick Nurse lors d'un match précédent la Coupe du monde en août 2019

Photo : Getty Images / Will Russell

La Presse canadienne

La place du Canada aux Jeux olympiques de Tokyo en basketball masculin n'est toujours pas assurée, mais l'entraîneur-chef des Raptors de Toronto a affirmé qu'il est déterminé à 100 % à diriger l'équipe nationale.

Trois semaines après l'arrêt des activités dans le monde du basketball, Nick Nurse ne s'ennuie non pas d'une, mais plutôt de deux équipes.

J'ai très hâte et j'espère sincèrement que tout se déroulera comme prévu l'été prochain, que nous pourrons aller à Tokyo et jouer, a dit Nurse, lors d'une téléconférence vendredi..

Le Canada devait participer à un tournoi de qualification de la dernière chance cet été à Victoria, mais il a été reporté en raison de la pandémie de la COVID-19.

Nurse a été nommé l'entraîneur de l'équipe canadienne de basketball masculin le 24 juin, moins de deux semaines après avoir guidé les Raptors à leur premier championnat de la NBA. Son contrat était valide jusqu'à la fin des Jeux de 2020, qui ne commenceront finalement que le 23 juillet 2021.

Au cours des dernières semaines, Nurse a jonglé entre ses responsabilités avec les Raptors et celles avec Basketball Canada.

Nous communiquons avec les joueurs et nous participerons à une conférence téléphonique avec toute l'équipe la semaine prochaine, a-t-il mentionné. Nous tenons à renforcer le même message : restez en santé et en forme afin d'être prêt quand le jeu reprendra.

Rester en contact

Le président et chef de la direction de Basketball Canada, Glen Grunwald, a soutenu que la Fédération internationale de basketball avait donné l'assurance que Victoria accueillerait le tournoi lorsqu'il aura lieu l'année prochaine.

Une formation canadienne privée de la plupart de ses joueurs évoluant dans la NBA n'a pas réussi à s'assurer sa qualification olympique lors de la Coupe du monde en Chine en septembre dernier.

Nurse et les Raptors ont été au coeur de l'arrêt des activités de la NBA. L'équipe a joué en Utah deux jours avant que le Jazz annonce le 11 mars que Rudy Gobert avait subi un contrôle positif au coronavirus. La ligue a annoncé la suspension de sa saison avant la fin de la journée et tous les membres des Raptors se sont placés en quarantaine volontaire.

Nous revenions de l'Utah. La proximité et la soudaineté du moment nous ont fait prendre les choses au sérieux, a noté Nurse. Nous avons pris les mesures nécessaires en restant tous chez soi.

Nick Nurse

Malgré de nombreuses blessures cette saison, les Raptors occupaient le 2e rang de l'Association de l'Est avec une fiche de 46-18 au moment de l'arrêt de la saison. Ils venaient d'assurer leur place dans les séries.

Nurse dit vivre des journées bien remplies malgré la suspension de la saison de la NBA. Il a deux jeunes enfants à la maison : un bébé né en mai dernier et un autre de 3 ans. Il a dit qu'il était vraiment fantastique de pouvoir passer du temps avec eux. Il s'entraîne, joue du piano et de la guitare. Il espère aussi apprendre le portugais parce que son épouse est brésilienne.

Il a noté que la communication au sein de l'équipe est encore meilleure qu'avant l'arrêt des activités. Un membre du personnel médical des Raptors est responsable d'appeler quotidiennement les joueurs. Les préparateurs physiques ont fourni des listes exercices aux joueurs et organisent des séances en vidéoconférence.

Un membre du personnel d'entraîneurs appelle aussi les joueurs tous les deux jours pour parler basketball, pour voir ce qu'ils peuvent faire pour travailler sur leur contrôle du ballon, savoir s'ils ont un panier dans leur entrée de garage où ils peuvent s'entraîner. Nous envoyons aussi des séquences vidéo, a ajouté Nurse.

Il a aussi révisé des matchs de la saison.

Par contre, je n'ai rien fait de très approfondi. Le personnel s'appelle souvent et nous discutons de projets, de ce que nous pouvons faire pour rester à l'affût et continuer notre développement. Mais je le répète, c'est loin d'être la chose la plus importante à communiquer présentement.

Nick Nurse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Basketball

Sports