•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jacques Villeneuve pour l'annulation de la saison de F1

Elle est dans une ligne droite.

La Ferrari de Sebastian Vettel au Grand Prix du Canada, sur le circuit Gilles-Villeneuve, à Montréal.

Photo : Getty Images / Charles Coates

Radio-Canada

Jacques Villeneuve ne voit pas comment la saison de F1 pourrait commencer avant septembre. L'ancien champion du monde est favorable à son annulation et souhaite qu'il y ait juste quelques courses hors championnat, à caractère unique.

Le British Racing Drivers' Club (BRDC), propriétaire du circuit de Silverstone, doit décider d'ici la fin du mois si le Grand Prix de Grande-Bretagne pourra avoir lieu comme prévu le week-end du 19 juillet.

Le président du Grand Prix du Canada, qui doit avoir lieu un mois plus tôt, soit le week-end du 14 juin, donnera lui aussi sa réponse d'ici la fin avril.

Jusqu'à maintenant, huit courses ont été annulées ou reportées, si les conditions le permettent.

Jacques Villeneuve

Jacques Villeneuve

Photo : France 3

Jacques Villeneuve ne voit pas comment la saison pourrait commencer avant septembre. Le temps que toutes les mesures de confinement soient levées dans le monde.

Même si le monde s'ouvre (après la pandémie), il faut du temps pour préparer cet événement, a-t-il dit à la chaîne française Canal+.

Les premiers grands prix du calendrier devraient être ceux de septembre, croit le Québécois. J'imagine que les promoteurs et les propriétaires de la F1 vont vouloir en mettre le plus possible pour arriver au minimum des contrats, ce qui serait une erreur. Il ne faut pas se gaver non plus.

Ce serait dommage de commencer à remplir le mois d'août avec des grands prix et, dès que septembre arrive, faire grand prix après grand prix jusqu'à Noël, et même jusqu'en janvier, juste parce qu'il faut un championnat, estime-t-il.

Des courses hors championnat

Jacques Villeneuve croit qu'il faut abandonner l'idée de présenter une saison en 2020, et Bernie Ecclestone, ancien patron de la F1, est de son avis.

Il faudrait peut-être avoir l'intelligence de dire qu'il n'y aura pas de championnat, affirme Villeneuve. Nous ferons des courses, et chaque course sera un événement, comme Indianapolis, comme les 24 heures du Mans.

Chaque grand prix (deviendrait) un grand chelem, plutôt qu'un championnat qui (ne) serait qu'à moitié disputé. Cela permettrait d'utiliser la fin de l'année pour préparer 2021, a-t-il conclu.

Cette idée permettrait de recréer une nouvelle envie du côté des amateurs, qui ont eu droit à des saisons très pleines de près de 20 courses ces dernières années.

On pourrait imaginer six courses hors championnat de septembre à novembre : Canada (Montréal), États-Unis (Austin), Suzuka (Japon), Italie (Monza), Pays-Bas (Zandvoort) et Grande-Bretagne (Silverstone).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Course automobile

Sports