•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cyclisme à l'arrêt jusqu'en juin, le report du Tour de France envisagé

Des coureurs à Paris

Le maillot jaune du dernier Tour de France, Egan Bernal

Photo : Getty Images / Anne-Christine Poujoulat

Agence France-Presse

L'Union cycliste internationale (UCI) a annoncé mercredi la prolongation jusqu'au 1er juin de la suspension de ses épreuves, ce qui entraîne le report du Critérium du Dauphiné, l'épreuve préparatoire au Tour de France.

Cette prolongation vaut pour toutes les disciplines cyclistes et toutes les catégories de coureurs, a précisé la Fédération internationale.

Plusieurs autres épreuves du WorldTour organisées en mai avaient déjà été rayées du calendrier aux dates prévues : Tour de Romandie, Eschborn Francfort et surtout le Giro, le deuxième des grands tours nationaux.

Pour le Dauphiné, organisé comme la Grande Boucle par Amaury Sport Organisation (ASO), le compte à rebours était pressant dans le contexte dramatique de l'épidémie de coronavirus. Il devait démarrer le 31 mai.

La priorité est la situation sanitaire du pays, a expliqué mercredi soir à l'AFP le directeur du Tour, Christian Prudhomme.

Nous travaillons avec les collectivités à un report et même pour, éventuellement, une version plus courte. Il faut trouver une date dans un calendrier hyper resserré, a-t-il affirmé.

Reporter le Tour de France

La question d'un report se pose maintenant.

À ce jour, les dates du Tour de France sont maintenues, a confirmé Christian Prudhomme. Mais ce serait mentir que de dire que l'on n'étudie pas d'autres hypothèses en ce qui concerne les dates.

Une nouvelle réunion sous l'égide de l'UCI est prévue dans un délai de deux à trois semaines.

Il se promène près de l'aire de départ.

Le directeur du Tour de France Christian Prudhomme

Photo : Getty Images / LUK BENIES

On procédera alors à une réévaluation de la période sans compétition, en fonction des nouvelles données sur la situation sanitaire.

La volonté est de laisser deux mois de visibilité aux coureurs, a ajouté le directeur du Tour. Ce qui correspond à un mois pour les entraînements sur route et un mois ouvert à la compétition (avant l'échéance).

En d'autres termes, un départ à la date prévue, le 27 juin à Nice, dépend de ce scénario favorable, combinant une autorisation de sortie sur route en mai et une possibilité de courses en juin.

Dans le Tour de France, le mot le plus important est France, a insisté Christian Prudhomme. Après tant de drames, il y aura sans doute une ferveur décuplée.

Pour le moment, l'étau se resserre sur le Tour de France.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cyclisme

Sports