•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lawrence Stroll veut aller loin avec Aston Martin

Il tourne la tête et sourit.

Lawrence Stroll

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Radio-Canada

Malgré les mauvais résultats financiers d'Aston Martin, à l'arrêt en raison de la pandémie, Lawrence Stroll croit que son plan de relance redonnera de la couleur à la célèbre marque et lui permettra d'avoir de meilleurs résultats en F1.

Racing Point sera rebaptisée Aston Martin Racing à compter de 2021.

L'équipe britannique a encore une saison à disputer aux couleurs de BWT, avant de changer de nom et de couleurs. À la lumière des essais préparatoire, elle est optimiste de faire mieux qu'en 2019 et sa 7e place au championnat des constructeurs.

Nous continuons d'investir dans l'équipe pour donner à tout le monde les ressources nécessaires, et nous verrons les retombées de ces efforts dès cette année chez Racing Point, a dit Lawrence Stroll dans un rare entretien publié par l'équipe.

Les mécaniciens de Racing Point poussent la monoplace.

Lance Stroll (Racing Point) au circuit Catalunya de Barcelone

Photo : Getty Images / Rudy Carezzevoli

L'équipe sera en 2020 en pleine mutation interne, avec l'arrivée des ressources d'Aston Martin à la suite du rachat de la célèbre marque par le consortium canadien que dirige Lawrence Stroll.

Le consortium a investi massivement dans l'entreprise, en plus de lui consentir un prêt pour lui permettre de résister économiquement à la pandémie et de mettre en vente dès que possible son nouveau véhicule utilitaire sport, le DBX.

Lundi, les actionnaires d'Aston Martin ont approuvé un investissement du consortium de 536 millions de livres (905 M$ CA), soutenu par une injection de 260 millions de livres (439 M$ CA) de nouveau capital.

Le processus d'investissement dans cette marque de voiture a nécessité toute mon attention et mon énergie pendant plusieurs mois, a précisé Lawrence Stroll. J'y ai passé de nombreuses nuits blanches, mais ce fut l'une des transactions les plus exaltantes de ma carrière.

Dans le cadre de ce processus d'investissement, il deviendra le 20 avril président du conseil d'administration d'Aston Martin. Andy Palmer conserve son titre de président de l'entreprise.

Alors que toutes les autres marques ont été vendues à l'étranger, nous voulons rester Britanniques, avait dit Andy Palmer en 2019 lors du Salon de Genève, et développer un savoir-faire d'ici. Nous voulons former des ingénieurs britanniques, et une propriété intellectuelle. C'est important pour l'économie britannique.

Les conséquences de la pandémie

Lawrence Stroll doit également faire face à la crise économique que provoque la pandémie planétaire.

Je ne pense pas qu'il y ait un domaine de la vie publique ou des affaires qui n'ait pas été touché par cette pandémie dévastatrice, affirme l'homme d'affaires canadien, et la communauté des courses s'adapte certainement du mieux qu'elle le peut.

Nous sommes tous très frustrés de ne pas courir, admet-il, mais nous comprenons tous la situation dans ce combat mondial et nous restons donc à la maison.

Seul le Project Pitlane des sept équipes britanniques, dont fait partie Racing Point, fait travailler les ingénieurs dans les usines. Pour construire des pièces de respirateurs destinés aux hôpitaux.

Lawrence Stroll tente de prendre du recul face à la situation, en précisant que la pandémie ne sera qu'une simple pause dans son implication en F1.

La FIA a entériné le maintien de la réglementation technique actuelle pour les saisons 2020 et 2021. Les équipes utiliseront donc les mêmes monoplaces pour ces deux années.

Ce qui veut dire que la Racing Point RP20 qui a tourné à Barcelone en février changera de robe en 2021 aux couleurs d'Aston Martin.

Il vient de négocier un virage.

Lance Stroll sur le circuit de Barcelone dans sa RP20.

Photo : Getty Images / Rudy Carezzevoli

Ce qui veut dire aussi que les premiers résultats d'Aston Martin à son retour en F1 dépendront de la qualité de la monoplace de 2020 et de la qualité de son développement.

Avec le nom Aston Martin viennent plus de pression et d'attentes. Nous devrons être compétitifs dès le départ, a dit Lawrence Stroll.

Il est impossible pour le moment de savoir quelles formes prendront les deux prochaines saisons. Il est question que la saison 2020 déborde sur 2021, et que la suivante commence dans la foulée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Course automobile

Sports