•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le coronavirus a aussi raison de Wimbledon

Elle est accroupie sur le gazon.

Simona Halep a gagné à Wimbledon en 2019.

Photo : Getty Images / Shaun Botterill

Radio-Canada

Wimbledon, troisième tournoi majeur de la saison de tennis prévu du 29 juin au 12 juillet, est annulé à cause de la pandémie de la COVID-19. Ses organisateurs donnent rendez-vous aux amateurs en 2021.

Le 134e tournoi aura plutôt lieu du 28 juin au 11 juillet 2021, a précisé l'organisation dans un communiqué.

Le fait que le tournoi n'a été interrompu que par des guerres mondiales par le passé nous a beaucoup préoccupés, a reconnu le président de l'All England Club, Ian Hewitt. Mais après avoir bien évalué tous les scénarios en ce temps de crise mondiale, nous croyons que l'annulation du tournoi s'impose. Nous voulons désormais mettre l'ensemble des ressources de Wimbledon au service des collectivités d'ici et d'ailleurs.

Déjà lundi, le vice-président de la Fédération allemande de tennis, Dirk Hordorff, laissait couler l'information. Mardi, la BBC en ajoutait en parlant d'un scénario inévitable.

Après des consultations avec la Fédération anglaise, l'ATP et la WTA, l'impasse semblait évidente. L'All England Lawn Tennis and Croquet Club a normalement besoin de deux mois pour monter le site et préparer le gazon et la venue des joueurs et des visiteurs. À un moment où l'Angleterre est en confinement.

Le tournoi aurait pu être disputé à huis clos, mais les organisateurs n'ont jamais envisagé cette option. Il n'avait jamais été annulé depuis la Seconde Guerre mondiale.

La sextuple championne du tournoi Billie Jean King a réagi sur ses réseaux sociaux. Si elle reconnaît que Wimbledon lui manquera cette année, l'ex-joueuse de 76 ans souligne surtout qu'il est temps de prendre soin de soi et de ses proches.

Compte tenu de l’annulation du tournoi de Wimbledon, cette année, il est plus important que jamais que le monde du tennis se serre les coudes, a-t-elle écrit. J’appuie pleinement la décision du comité organisateur. Il est crucial que nous ayons à cœur ceux qui sont le plus touchés par cette pandémie.

Quant aux joueuses et aux joueurs actuels, ils oscillent entre choc et résignation.

Dévasté, a laconiquement commenté sur son compte Twitter le Suisse Roger Federer, qui a ensuite sous-entendu sur Instagram qu'il n'avait pas l'intention de prendre sa retraite sans repasser par Wimbledon.

J'ai hâte de revenir l'an prochain, a-t-il écrit.

La tenante du titre, la Roumaine Simona Halep, fait plutôt contre mauvaise fortune bon cœur.

Nous traversons quelque chose de plus grand que le tennis et Wimbledon reviendra, a écrit la no 2 mondiale sur Twitter. Et ça veut dire que je vais pouvoir attendre encore plus longtemps avec impatience de défendre mon titre.

Les particularités du gazon

Reporter Wimbledon à plus tard dans l'année était aussi une possibilité, par exemple dans la fenêtre prévue pour les Jeux olympiques de Tokyo avant qu'ils soient reportés à 2021. Il aurait fallu bousculer au passage des tournois déjà programmés à cette période, comme la Coupe Rogers.

Le joueur britannique Jamie Murray, lui, a évoqué la difficulté de tenir l'événement plus tard dans l'été.

Chaque semaine qui passe, on a un peu moins de soleil pour disputer les matchs. Généralement, on joue jusqu'à 21 h ou 22 h tous les jours à Wimbledon, a-t-il rappelé.

Il y a aussi le fait que la quinzaine est disputée sur la plus fragile des surfaces.

On peut éventuellement jouer Roland-Garros en septembre ou en octobre, pas Wimbledon à cause du gazon qui serait trop humide, selon Dirk Hordorff.

La saison sur gazon à l'eau

L'ATP et la WTA ont d'ailleurs annoncé dans le même temps une prolongation d'un mois de la suspension des circuits masculin et féminin de tennis professionnels jusqu'au 13 juillet.

Une décision qui entraîne donc l'annulation, sauf improbable report, de toute la saison sur gazon.

La Française Amélie Mauresmo, victorieuse à Wimbledon en 2006, propose déjà de tirer un trait sur la saison 2020.

Les Internationaux de France, deuxième tournoi majeur, dont le coup d'envoi était prévu à la fin mai, ont été reportés en septembre.

En revanche, la Fédération américaine de tennis (USTA) garde à l'horaire, pour le moment, les Internationaux des États-Unis du 31 août au 13 septembre.

Nous comprenons les circonstances particulières rencontrées par l'All England Club et le raisonnement qui l'a poussé à annuler le tournoi de Wimbledon de 2020, a indiqué la fédération. À ce jour, l'USTA maintient son intention d'organiser les Internationaux des États-Unis aux dates prévues. L'USTA suit de près l'évolution rapide de la situation liée à la pandémie et se prépare à toutes les possibilités.

La Fédération américaine a aussi mis à la disposition des autorités le site de Flushing Meadows pour construire un hôpital de campagne de 350 lits.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports