•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : Lawrence Stroll maintient le cap, malgré la fragilité d'Aston Martin

Ils discutent.

Lawrence Stroll (à droite) et le directeur général de l'équipe Racing Point Otmar Szafnauer

Photo : Getty Images / Charles Coates

Radio-Canada

La crise sanitaire et économique que provoque la pandémie de la COVID-19 fragilise un peu plus Aston Martin, qui doute de son avenir. Lawrence Stroll a tout de suite rassuré les investisseurs.

L'entreprise ne croit pas avoir le capital suffisant pour atteindre ses objectifs pour les 12 prochains mois, fait-elle savoir par communiqué lundi. C'est dû à l'impact grandissant de la pandémie qui provoque une incertitude non quantifiable.

La crise mondiale a plombé les ventes d'Aston Martin, qui a dû chercher de nouvelles façons de remplir ses caisses.

Elle a tout de même confirmé que Lawrence Stroll deviendrait le nouveau directeur général à compter du 20 avril. Il a acquis 20 % des parts de l'entreprise en difficulté qui a été forcée de chercher de nouvelles sources d'investissement.

Le projet de Lawrence Stroll de faire d'Aston Martin la nouvelle identité de son équipe de F1 en 2021 est toujours sur les rails. L'arrivée du consortium qu'il dirige s'est accompagné d'un prêt de plus 255 millions de dollars canadiens.

Les voitures se suivent.

La chaîne de montage de l'entreprise Aston Martin à Warwick en Angleterre

Photo : Getty Images / Christopher Furlong

Ce surplus de liquidités a permis à Aston Martin de sortir son véhicule utilitaire sport DBX, dont les ventes détermineront si l'entreprise pourra survivre. La production de ce nouveau véhicule doit en principe reprendre le 20 avril.

Mes co-investisseurs et moi-même, qui faisons partie du consortium, continuons de croire passionnément dans l'avenir d'Aston Martin, dit Lawrence Stroll dans le communiqué.

Notre investissement assure la sécurité de l'entreprise, affirme l'homme d'affaires canadien. C'est une hausse significative du capital grâce à la contribution du consortium et d'autres investissements dans ces temps très incertains.

Notre investissement assure la stabilité nécessaire pour faire repartir l'entreprise sur de nouvelles bases à long terme, poursuit M. Stroll. Nous savons ce qu'il faut faire pour réussir notre pari, et ça passe par l'arrivée d'Aston Martin en F1 en 2021. Je suis impatient de me mettre au travail avec l'équipe en place pour mettre notre programme en route.

Lawrence Stroll a choisi de poursuivre la métamorphose de son équipe en 2021, avec les forces vives et les couleurs d'Aston Martin, alors que la FIA a confirmé mardi qu'elle prolongeait la stabilité réglementaire jusqu'en 2022, pour permettre aux équipes de traverser la crise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Course automobile

Sports