•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les Alouettes n'échappent pas aux mises à pied

Il est assis derrière un bureau avec un ballon de football en avant-plan.

Le nouveau président des Alouettes de Montréal Mario Cecchini

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Les Alouettes de Montréal ont laissé savoir que des membres de leur personnel perdront temporairement leur emploi à compter du 6 avril en raison de la pandémie de coronavirus.

L'organisation a publié un communiqué lundi, quelques heures après l'annonce du report de l'ouverture des camps des recrues et d'entraînement par la Ligue canadienne de football (LCF).

Les Alouettes ont indiqué devoir prendre différentes mesures, dont des mises à pied temporaires qui toucheront certains employés administratifs et des opérations football, sans toutefois préciser le nombre exact de personnes concernées.

La situation dans laquelle nous sommes tous plongés nous force à prendre des mesures importantes. Nous souhaitons de tout cœur que la situation s'améliore le plus rapidement possible afin que nos valeureux employés puissent regagner nos rangs.

Mario Cecchini, président des Alouettes de Montréal

La majorité des employés demeurent en poste pour assurer le bon fonctionnement de l'organisation afin qu'elle soit prête pour l'éventuel début de la saison, peut-on lire dans le communiqué.

Les travailleurs mis à pied conservent leurs liens d'emploi avec l'organisation, ont assuré les Moineaux, et continueront de bénéficier des assurances collectives et des autres avantages sociaux auxquels ils ont droit.

Le calendrier préparatoire de la LCF est censé commencer le 26 mai et la saison doit s'amorcer le 11 juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !