•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un dirigeant de Red Bull voulait immuniser ses pilotes en les exposant au coronavirus

Helmut Marko et Max Verstappen sont côte à côte dans la ligne des puits d'un paddock, et ont l'air soucieux.

Helmut Marko (a gauche) en compagnie du pilote de Red Bull Max Verstappen au Grand Prix de Singapour, en septembre 2019

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Agence France-Presse

Le conseiller F1 de Red Bull, l'ancien pilote Helmut Marko, a reconnu avoir proposé une stratégie d'immunisation des pilotes en les exposant au virus. L'équipe a rejeté l'idée.

Helmut Marko est le conseiller F1 de la célèbre marque et responsable de la filière des jeunes pilotes. Ancien pilote de F1 lui-même, il n'a jamais eu peur d'exprimer ses opinions et ses idées.

Il a expliqué dimanche à la télévision autrichienne ORF avoir proposé d'organiser un camp d'entraînement pour tous les pilotes de la filière, soit les quatre pilotes F1 et les 10 pilotes juniors.

L'idée était de rassembler tout le monde en ce moment alors que les pilotes ne sont ni physiquement ni mentalement occupés. Comme ils sont tous en excellente santé, s'ils devaient attraper le virus, ils en seraient immunisés et seraient prêts à disputer leur saison, si saison il y a.

Helmut Marko a ensuite admis que son idée avait été mal reçue par la direction.

En raison de la pandémie, les grands prix de Bahreïn, du Vietnam, de Chine, des Pays-Bas, d'Espagne et d'Azerbaïdjan ont été déjà reportés, tandis que ceux de Monaco et d'Australie ont dû être annulés.

La saison 2020 ne devrait pas commencer avant le 14 juin au Canada au plus tôt, soit avec trois mois de retard. On attend une réponse du président du Grand Prix du Canada, François Dumontier, entre Pâques et le 1er mai, date limite au delà de laquelle il ne sera plus possible de préparer le circuit Gilles-Villeneuve pour la mi juin.

La semaine dernière, Helmut Marko avait déjà critiqué les conséquences du confinement décidé par le gouvernement autrichien pour l'économie et s'était déclaré légèrement surpris que les gens acceptent aussi facilement de tout prendre sur eux.

Les commerces non essentiels, les écoles, les universités et les salles de sports sont fermés au public depuis la mi-mars en Autriche afin de tenter de ralentir l'épidémie qui a déjà fait 108 morts dans le pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Course automobile

Sports