•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le FC Barcelone et l'Atlético Madrid veulent réduire le salaire de leurs joueurs

Lionel Messi

Lionel Messi effectuait son retour au jeu contre le Real Betis.

Photo : Getty Images / JOSEP LAGO

Radio-Canada

Le FC Barcelone et l'Atlético Madrid veulent réduire les salaires de leurs joueurs en raison de la pandémie de coronavirus, mais la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels, la FIFPro, souhaite freiner cette tendance.

Le FC Barcelone a annoncé que son bureau de direction avait décidé de suspendre temporairement les contrats des joueurs, ce qui entraînerait une réduction proportionnelle de la rémunération prévue dans les contrats respectifs.

L'Atlético a rapidement emboîté le pas, affirmant que cette décision était nécessaire pour garantir l'avenir de l'équipe.

Le club de Sion, en Suisse, a tout simplement mis un terme au contrat de neuf joueurs qui ont refusé des coupes salariales en vertu d'un programme fédéral d'assurance-emploi.

La FIFPro n'a pas mis de temps à réagir, demandant aux équipes d'arrêter de congédier des joueurs ou de réduire leur salaire avant d'en négocier les conditions.

Les employeurs en Espagne sont autorisés à réduire les coûts de main-d'oeuvre tout en garantissant que les travailleurs reprendront leur emploi une fois que les conditions se seront améliorées.

Du côté du FC Barcelone, premier club espagnol à annoncer une réduction salariale, les contrats des joueurs resteront intacts pendant l'interruption des activités, mais le club n'a pas décidé de combien les salaires seraient réduits.

La ligue espagnole a interrompu sa saison il y a deux semaines en raison de la pandémie.

La FIFPro s'est dite extrêmement inquiète que des clubs de plusieurs pays commencent à congédier des joueurs ou à décider unilatéralement de réduire leurs salaires en raison de l'impact économique de cette pandémie.

Le syndicat, basé aux Pays-Bas, a souligné que pour plusieurs joueurs dans le monde, leur salaire équivaut ou est inférieur au salaire moyen du pays dans lequel ils jouent et qu'ils seraient sévèrement affectés par des baisses de revenus.

Ce n'est évidemment pas le cas dans des clubs riches comme le FC Barcelone et l'Atlético.

Lors de la saison 2018-2019, Barcelone a révélé que les salaires des joueurs de ses équipes sportives représentaient 671 millions d'euros, soit 1,04 G$ CA. Le club possède également des équipes de basketball, de handball et d'autres sports, mais son équipe de soccer assume la plupart de ses coûts salariaux.

La FIFPro, qui représente 65 000 joueurs et joueuses professionnels, a prié les clubs faisant face à des difficultés financières à court terme de rencontrer les syndicats nationaux de joueurs afin de négocier des arrangements justes et proportionnels.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports